L'Université des Montagnes : une alternative citoyenne face à la crise de l'enseignement supérieur au Cameroun : (1990-2015)

par Anselme Nzoko Mewawou Someu

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Pascal Hintermeyer et de André Ntonfo.

Le président du jury était Roger Somé.

Le jury était composé de Roger Somé, Aggée Célestin Lomo Myazhiom.

Les rapporteurs étaient Virginie Vinel-Long, David Cumin.


  • Résumé

    Cette recherche sociologique propose une étude compréhensive de l’Université des Montagnes, une initiative de la société civile issue de la crise de l’enseignement supérieur au Cameroun dans les années 1990. L’enquête de terrain réalisée au sein de l’institution a permis de collecter des données quantitatives et qualitatives à partir desquelles nous avons produit une théorie ancrée (Glaser et A. Strauss) mettant en évidence les spécificités de cette institution alternative et unique en son genre au Cameroun. Une observation participante de longue durée a permis une investigation approfondie. La première ligne de rupture qui se dégage de notre analyse est que l’Université des Montagnes est entièrement conçue, pensée et mise en œuvre par un groupe de citoyens déterminé à briser le monopole de l’État sur le développement de l’enseignement supérieur au Cameroun. Pour ce faire, les promoteurs ont dans une démarche réflexive et critique par rapport au modèle existant, élaboré une philosophie éducative et pédagogique innovante qui concilie les sciences fondamentales, appliquées et professionnalisantes, ainsi qu’une pédagogie ancrée dans les cultures africaines. En somme, nos enquêtes révèlent l’émergence d’une université générale, professionnelle et citoyenne. Le projet tente ainsi d’opérer une synthèse méthodique et adaptative des modèles universitaires de référence ayant structuré l’enseignement supérieur dans le monde. Nonobstant les difficultés d’appropriation collective, cette expérience citoyenne apparait, après quinze années d’existence, comme un analyseur et un catalyseur d’innovation sociale, tant son impact est perceptible sur le paysage de l’enseignement supérieur au Cameroun.

  • Titre traduit

    The Université des Montagnes : a people's initiative in response to the crisis in higher education in Cameroon : 1990-2015


  • Résumé

    This sociological study offers a comprehensive study of the Université des Montagnes, a civil society initiative in response to the crisis in higher education in Cameroon in the 1990’s. A field study undertaken within the institution, using a participatory approach, enabled us to collect quantitative and qualitative data which was used to produce a grounded theory (Glaser and A. Strauss) approach that highlights the specific features of this alternative institution which is unique in Cameroon. The first break shown by our analysis is that the Université des Montagnes was entirely conceived, imagined, and established by a group of citizens determined to relieve the State of its monopoly on the development of higher education in Cameroon. To accomplish this, the founders, through a method that was reflective and critical in relation to the existing model, developed an innovative philosophy of education and pedagogy that reconciles the applied and professional sciences, and pedagogy founded on African culture. In short, our study shows the emergence of a general, professional, and people’s university. The project seeks to furnish a systematic and adaptive synthesis of reference university models that have structured higher education across the world. Notwithstanding the difficulties involved in collective adoption of the project, after fifteen years of existence, this people’s experiment appears to have been an analyser and catalyst for social innovation, considering its impact in the area of higher education in Cameroon.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.