La construction du champ visuel par le design graphique : une épistémologie du regard

par Vivien Philizot

Thèse de doctorat en Arts visuels

Sous la direction de Pierre Litzler.

Le président du jury était Daniel Payot.

Le jury était composé de Catherine de Smet.

Les rapporteurs étaient Frédéric Lambert, Nicolas Thély.


  • Résumé

    Au croisement des champs du design graphique, des visual studies, et de l’épistémologie, cette thèse interroge la dimension politique du regard, au travers d’une histoire critique de la modernité en design graphique. Empruntant à Bruno Latour ou Philippe Descola, cette histoire permet de faire apparaître comment le design graphique s’est constitué, à l’époque moderne, comme discipline consacrée au travail de la représentation. À l’image des sciences, le visible a lui aussi fait l’objet d’un « Grand partage », contribuant à construire et à structurer notre espace visuel, en imprégnant le regard moderne de ses préjugés et de ses inclinations. Les catégories qui se présentent alors sous une forme visuelle semblent bien pouvoir, par la métaphore, recouvrir des distinctions épistémologiques plus fondamentales, permettant d’une certaine manière de considérer que les principes de vision (les manières de voir) sont aussi des principes de division (des manières de comprendre et de connaître).

  • Titre traduit

    Construction of the visual field in graphic design : an epistemology of the gaze


  • Résumé

    From the intersection of the fields of graphic design, visual studies and epistemology, this thesis explores the political dimension of the gaze through a critical reading of modernity in graphic design. In this history, which borrows from Bruno Latour and Philippe Descola, graphic design emerges as a discipline that, in the modern period, has been devoted to the work of representing. Like the sciences, the visible has been subjected to a “Great Divide,” which has participated in how our visual space is constructed and structured by imbuing the modern gaze with its biases and inclinations. Categories that now appear in visual form seem to be able, through metaphor, to contain more fundamental epistemological distinctions. They also allow us to see how the principles of vision (ways of seeing) are in some sense also principles of division (ways of knowing and understanding).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.