Rhotiques et rhoticité en Écosse : une étude sociophonétique de l'anglais écossais standard

par Thomas Jauriberry

Thèse de doctorat en Phonétique

Sous la direction de Albert Hamm et de Rudolph Sock.

Soutenue le 24-09-2016

à Strasbourg , dans le cadre de École doctorale Humanités (Strasbourg ; 2009-....) , en partenariat avec Linguistique, langues, parole (Strasbourg) (laboratoire) .

Le président du jury était Jean-Louis Duchet.

Les rapporteurs étaient Jean-Louis Duchet, Gary German.


  • Résumé

    Cette thèse en sociophonétique anglaise combine les approches de la sociolinguistique variationniste et de la phonétique expérimentale pour étudier les rhotiques et la rhoticité en Écosse en anglais écossais standard. Grâce aux analyses auditives de 147 locuteurs écossais et aux analyses acoustiques fines de locuteurs de Dundee et de Kinross, l'extrême variabilité de /r/ a été confirmée dans cette variété d'anglais, y compris pour des locuteurs de la classe moyenne en style de discours contrôlé. Les rôles respectifs des facteurs linguistiques et extralinguistiques ont également été évalués. L'origine géographique et l'environnement phonologique notamment sont des facteurs déterminants pour la réalisation phonétique de /r/, et dans une moindre mesure les facteurs de l'âge et du genre des locuteurs. Ces résultats confirment que la variation est structurée et que le changement phonétique est en cours, avec une réduction progressive des rhotiques en anglais écossais.

  • Titre traduit

    Rhotics and rhoticity in Scotland : a sociophonetic study of Standard Scottish English


  • Résumé

    This thesis in English sociophonetics combines the approaches of variationist sociolinguistics and experimental phonetics to study rhotics and rhoticity in Standard Scottish English. With auditory analysis of 14 7 Scottish speakers and fine acoustic analyses of speakers of Dundee and Kinross,the extreme variability of /r/ was confirmed in this variety of English, including for middle-class speakers in controlled speech. The respective roles of linguistic and non-linguistic factors were also evaluated. The geographical origin and phonological environment in particular are decisive factors for the phonetic realization of /r/ and to a lesser extent the factors of the age and gender of the speakers. These results confirm that the variation is structured and that sound change is underway, with a graduai reduction of Scottish English rhotics.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?