Pour une compréhension du processus de révélation institutionnelle du handicap : de l'enseignement supérieur à l'intégration du monde professionnel

par Sarah Richard

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Isabelle Barth.

Soutenue le 10-06-2016

à Strasbourg , dans le cadre de École doctorale Augustin Cournot (Strasbourg ; 1995-....) , en partenariat avec Humans and management in society (Strasbourg) (laboratoire) .

Le président du jury était Florence Noguera.

Le jury était composé de Véronique Chanut, Alain Klarsfeld.

Les rapporteurs étaient Yves Moulin, Christophe Baret.


  • Résumé

    A la suite des deux Guerres Mondiales, la considération sociétale du handicap a évoluée. Les Etats ont peu à peu promulgué des lois antidiscriminatoires et mis en place un ensemble de politiques publiques en sa faveur. Pour profiter des politiques publiques établies, il est néanmoins nécessaire que le handicap soit déclaré institutionnellement. Néanmoins, ce processus n’est pas systématique, le handicap étant souvent dissimulé, et ce, dès le cursus d’étude. Dans cette optique, et en nous appuyant sur les théories de la décision, l’objectif de la thèse est de comprendre le fonctionnement de la révélation institutionnelle du handicap des étudiants. Nous avons conduit une étude qualitative, basée sur la conduite d’entretiens semi-directifs, de récits de vie, d’observations participantes et d’analyses de données secondaires. Nos résultats montrent que différentes raisons individuelles et environnementales influent sur la propension à la révélation. Les conséquences de la décision s’analysent en termes de confirmation et de disconfirmation des attentes initiales. La décision se matérialise également par l’adoption de quatre stratégies de révélation.

  • Titre traduit

    Toward an understanding of institutional disability disclosure process : from university to workplace integration


  • Résumé

    Following two World Wars, the societal consideration of disability has considerably evolved. Most of countries have implemented national disability policies in order to improve disabled people professional integration. Nevertheless, in order to be part of such policies, disability first needs to be institutionally disclosed. Institutional disclosure is far from being automatic as disability is frequently concealed since university. In this perspective, based on the decision making theories this thesis aims at understanding the institutional disclosure process. We focus on the specific case of students with disabilities. A qualitative study based on semi structured interviews, life story interviews, participant observations and secondary data analysis has been conducted. Our results show that several individual and environmental reasons affect disclosure motivations. The consequences of disclosure can be analyzed in terms of expectancies confirmation and disconfirmation. Finally disclosure follows four distinctive strategies.

Accéder en ligne

Par respect de la propriété intellectuelle des ayants droit, certains éléments de cette thèse ont été retirés.

Cette thèse comprend les fichiers suivants :

https://publication-theses.unistra.fr/public/theses_doctorat/2016/Richard_Sarah_2016_ED221.pdf
http://www.theses.fr/2016STRAB004/abes
http://www.theses.fr/2016STRAB004/abes


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.