Textures fonctionnelles : aérophilie, propulsion et friction spéciale

par Hélène de Maleprade

Thèse de doctorat en Mécanique des fluides

Sous la direction de David Quéré.

Soutenue le 09-09-2016

à Paris Saclay , dans le cadre de École doctorale Sciences Mécaniques et Energétiques, Matériaux et Géosciences (Cachan, Val-de-Marne) , en partenariat avec Laboratoire d'Hydrodynamique de l'École polytechnique (Palaiseau, Essonne) (laboratoire) , École polytechnique (Palaiseau, Essonne) (établissement opérateur d'inscription) et de Laboratoire d'hydrodynamique / LadHyX (laboratoire) .

Le président du jury était Lydéric Bocquet.

Le jury était composé de David Quéré, Robert E. Cohen, Christophe Clanet.

Les rapporteurs étaient Benjamin Dollet, Élise Lorenceau.


  • Résumé

    La thèse porte sur l’étude de l’influence des textures sur le mouillage et la propulsion. Trois situations ont été considérées, selon la taille des textures utilisées.Des textures nanométriques hydrophobes permettent d’obtenir des surfaces aérophiles. Lorsque ces surfaces sont immergées dans un bain, elles restent recouvertes d’un fin film d’air et ouvrent toute une classe de nouveaux problèmes de mouillage, où les interfaces gaz – liquide sont inversées par rapport aux situations traditionnelles. Nous avons décrit l’étalement d’une bulle d’air sur une surface aérophile, la dépression capillaire ou encore la dynamique de bulles sur des fils.En situation de lévitation, des textures de l’ordre du millimètre permettent de rediriger efficacement le flux d’air qui sépare un objet de son support. L’écoulement étant contrôlé, une direction privilégiée peut être choisie et l’objet se trouve alors efficacement propulsé. Selon l’emplacement des textures, un entrainement visqueux ou une propulsion par effet fusée peuvent être observés.Sur des créneaux millimétriques recouverts de nanotextures hydrophobes, l’eau est en situation non-mouillante. Il suffit d’une toute petite inclinaison de la surface pour qu’une goutte dévale, et elle atteint rapidement des vitesses importantes puisque la friction est très faible. La présence des macrotextures sur la surface permet de ralentir considérablement la goutte : l’étude a porté sur l’optimisation du contrôle d’une goutte, éventuellement visqueuse.

  • Titre traduit

    Functional textures : aerophilicity, propulsion and specific friction


  • Résumé

    This thesis deals with the influence of textures on wetting and propulsion. Three situations have been considered, depending on the texture size.Aerophilic surfaces can be obtained with hydrophobic nanometric structures. When immerged in a liquid bath, these surfaces remain covered by a thin plastron of air. This oppens a new class of problems where gas – liquid interfaces are exchanged, compared to usual studies. We described the spreading of an air bulle over an aerophilic surface, capillary depression and the dynamics of a bubble on a wire.Millimetric sutructures allow an efficient redirection of the air cushion between a levitating object and its substrate. Because the flux is controlled, a specific direction can appear, and the object is efficiently propelled. Depending on the textures location, viscous entrainement or rocket effect can be the propulsive mechanism.Hydrophobic nanotextures are used to generate non-wetting situation of water. A tiny angle of tilt of the surface is enough to see a drop mouving; its velocity is high because of the low friction. Macrotextures, as millimetric crennels slow down very efficiently the drop: the study optimized the control of the drop (possibly viscous) motion.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École polytechnique. Bibliothèque Centrale.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.