Dimensions organisationnelles et culturelles des alliances dyadiques internationales : Etude de deux cas d'alliances en contexte algérien.

par Rosa Touri

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Philippe Hermel.

Soutenue le 07-12-2016

à Paris Saclay , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'Homme et de la Société (Sceaux, Hauts-de-Seine ; 2015-....) , en partenariat avec Laboratoire de recherche en management (Guyancourt, Yvelines) (laboratoire) , Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (établissement opérateur d'inscription) et de Laboratoire de recherche en Management / LAREQUOI (laboratoire) .

Le président du jury était Alain Kokosowski.

Le jury était composé de Philippe Hermel.

Les rapporteurs étaient Claude Obadia, Sebti Boughachiche.


  • Résumé

    Ce travail de recherche doctoral vise à examiner les interactions entre les multinationales, les entreprises algériennes et leurs firmes communes et identifier l’impact sur la structure et la culture développée au sein de celle-ci.Il vise également à examiner les caractéristiques de la structure et de la culture des alliances dyadiques internationales et comprendre leurs spécificités dans le contexte algérien.Enfin, un autre objectif assigné est l’examen du modèle décisionnel au sein de l’alliance et l’identification des rôles joués par la joint-venture, le parent local et la multinationale.Pour ce faire nous partons du constat, issu de la littérature, stipulant que les multinationales en position de force, chercheront à imposer leur modèle de structure à la firme commune et de développer leur culture d’origine au sein de celle-ci. Elles chercheront également à dominer la relation et centraliser l’ensemble des décisions.A partir d’une étude de deux cas d’alliances, l’un conclu dans le secteur hôtelier avec une multinationale française et l’autre conclu dans le secteur pharmaceutique avec une multinationale américaine, nous démontrons que ces constats théoriques, ne sont que partiellement confirmés au sein des alliances étudiées.Cette recherche effectuée s’est insérée dans un travail de terrain, avec une étude à la fois qualitative et quantitative, sur un territoire algérien, où aucune étude similaire n’a été conduite, à notre connaissance.Nous démontrons que la multinationale impose sont modèle organisationnel, mais ne parvient pas entièrement à développer sa culture commune au sein de l’alliance.Nous démontrons également que les multinationales dominent certaines décisions managériales et partagent d’autres avec le partenaire local. Et que lorsque la multinationale tente de dominer l’ensemble, des représailles concurrentielles peuvent être envisagées par l’allié et toucher ses intérêts.Nous avons également dégagé, des caractéristiques de la structure et de la culture des alliances internationales, étudiées en contexte algérien.D’un autre côté, l’étude des alliances dyadiques internationales en contexte algérien ; semble faire apparaître l’existence de différences de comportement de l’alliance et du parent local, en fonction du statut « public » ou « privé » de ce dernier.

  • Titre traduit

    Organizational and cultural dimensions of international alliances : Study of two joint-ventures in the Algerian context.


  • Résumé

    This work of doctoral research aims to examine the interactions between multinationals, Algerian companies and their common firms and identify the impact on the structure and culture developed within it. It also aims to examine the characteristics of the structure and culture of international dyadic alliances and understand their specificities in the Algerian context.Finally, another objective it is reviewing the decision model in the alliance and the identification of the roles of the joint venture, the local parent and the multinational.To do this we assume acknowledged, in literature, stipulating that multinational position of strength, seek to impose their structure model to the common firm and develop their own culture within it. They also seek to dominate the relationship and centralize all decisions.From a study of two alliances, one found in the hotel sector with a French multinational and the other found in the pharmaceutical sector with a US multinational, we demonstrate that these theoretical findings, are only partially confirmed within the studied alliances.This research is inserted into field work with a study of both qualitative and quantitative, on the Algerian territory, where no similar studies have been conducted, to our knowledge.We demonstrate that the multinational imposes its organizational model, but fails to fully develop its common culture within the alliance.We also demonstrate that multinationals dominate certain managerial decisions and share more with the local partner. And when the multinational is trying to dominate the whole, competitive retaliation may be considered by the ally and touch his interests.We also cleared, the characteristics of the structure and culture of international alliances studied in Algerian context.On the other hand, the study of international dyadic alliances Algerian context; seems to reveal the existence of differences in behavior of the alliance, depending on the status of "public" or "private" of the local parent.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.