Explorer la faille : Identité et narration dans l'œuvre de William Faulkner

par Stéphanie Eyrolles

Thèse de doctorat en Langues et littératures anglaises et anglo-saxonnes

Sous la direction de Jacques Pothier.

Soutenue le 05-11-2016

à Paris Saclay , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'Homme et de la Société (Cachan, Val-de-Marne) , en partenariat avec Centre d'histoire culturelle des sociétés contemporaines (Guyancourt, Yvelines) (laboratoire) , Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (établissement de préparation de la thèse) et de Centre d'Histoire Culturelle des Sociétés Contemporaines / CHCSC (laboratoire) .

Le président du jury était Claude Romano.

Le jury était composé de Paule Lévy.

Les rapporteurs étaient Ineke Bockting, Aurélie Guillain.


  • Résumé

    Ce travail présente la manière dont William Faulkner réfléchit la fonction identitaire de la narration dans plusieurs de ses romans : The Sound and the Fury, As I lay Dying, Light in August, Absalom, Absalom! et Requiem for a Nun. L’appartenance des personnages du corpus au Sud des États-Unis exacerbe leur faille constitutive, qu’ils cherchent alors à compenser par la médiation du récit. Cette thèse étudie, à travers le prisme de la théorie de la mimèsis de Paul Ricœur, comment ces personnages configurent leur temps vécu et se projettent mimétiquement dans leur récit afin de procéder à une herméneutique de soi et atteindre ainsi l’appropriation de soi qu’ils recherchent. Cependant, les narrateurs sont tous saisis d’un élan déconstructeur qui met en lumière l’irrésolution du langage grâce auquel ils essayent de se créer une identité de substitution. Ils prennent alors conscience que le langage se dissémine et que la présence qu’ils tentent de faire advenir se dérobe dès qu’elle apparaît.

  • Titre traduit

    Exploring the gap : Identity and Narration in the Works of William Faulkner


  • Résumé

    This dissertation studies the issue of identity in several of William Faulkner’s novels (The Sound and the Fury, As I Lay Dying, Light in August, Absalom, Absalom! and Requiem for a Nun) and how characters attempt to retrieve a sense of self through narration. The characters’ belonging to the American South exacerbates their inner gap, which they then try to fill thanks to their story-telling. This study examines, through the prism of Ricoeur’s theory of mimesis, how these characters configure their world of action and project themselves mimetically into their narratives so as to achieve self-understanding through a hermeneutical process. However, the narrators under study are overwhelmed with a deconstructive impetus which sheds light on the indecisiveness of the language thanks to which they are trying to create a substitute identity. They thus become aware that language disseminates itself and that the presence they are attempting to create gives way as soon as it appears.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.