Traitement cognitif d'une tâche prioritaire. Déterminants et influences de l'inhibition d'un processus concurrent non prioritaire

par Stéphane Ibrahime

Thèse de doctorat en Sciences du sport et du mouvement humain

Sous la direction de François Maquestiaux.

Soutenue le 07-12-2016

à Paris Saclay , dans le cadre de Sciences du Sport, de la Motricité et du Mouvement Humain , en partenariat avec université Paris-Sud (établissement opérateur d'inscription) et de Complexité, Innovation et Activités Motrices et Sportives, CIAMS (laboratoire) .


  • Résumé

    Alors que le traitement de nombreuses tâches ordinaires (e.g., parler à son passager, répondre à un e-mail) est en cours, l'apparition d'un stimulus important (e.g., le klaxon d'un voiture) peut nécessiter un traitement prioritaire. Paradoxalement, l'investigation de ce constat dans le champs de la psychologie expérimentale ne rend compte que très rarement compte de la possibilité d'interrompre une action en cours en vue de donner la priorité à une autre réponse motrice. Il apparait donc heuristique d'approfondir les limites et les effets de cette possibilité relativement répandue d'un point de vue écologique. Pour ce faire, nous avons articulé les problématiques inhérentes à l'interférence en double tâche et à l'inhibition motrice afin de mettre au point une série de quatre volets expérimentaux lors desquels la possibilité d'interrompre une réponse non prioritaire en vue de donner la priorité à une autre réponse motrice fut systématiquement donnée aux participants. L'ensemble des résultats convergent vers une diminution de la probabilité d'interruption de la réponse motrice non prioritaire lorsque le stimulus prioritaire apparaît tardivement et peu fréquemment. De plus, le caractère prioritaire d'une tâche motrice ne semble pas constituer un paramètre suffisant permettant d'isoler les processus correspondants de ralentissement. Corollairement, l'interruption de la réponse motrice non prioritaire ne semble pas non plus totalement prémunir le traitement de la tâche prioritaire de ralentissement notamment lorsqu'il n'est pas possible de prédire avec certitude l'apparition du stimulus correspondant.

  • Titre traduit

    Cognitive treatment of a high priority task. Determinants and influences of a concurrent low priority process


  • Résumé

    While many ordinary task processes are ongoing (e.g., to talk with a passenger, answer an e-mail), the apparition of an important stimulus (e.g., a car honking at us) can urge a prioritized process. Paradoxically, investigations about this observation in experimental psychology's field give very few account of the possibility to interrupt a processing action in order to give all priority to another one. Thus, it seems heuristic to deepen the limits and the effects of this widespread possibility from an ecological perspective. To do so, we articulated dual task and motor inibition problematics in order to set up a serie four experimental parts where the possibility to interrupt a low priority response in order to prioritize another response was systematically given to the participants. The whole results converge toward a diminution of the capability to interrupt a low prioritized motor response when the prioritized stimulus appears belatedly and rarely. Moreover, the prioritized nature of a motor task seems to not represent a sufficient parameter alowing isolation of its processes from slowing. As a corollary, interruption of the low prioritized response seems to not prevent the prioritized process from slowing especially when corresponding stimulus apparition is not predictable.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud 11. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.