Médicaments antalgiques chez les personnes âgées souffrant de douleur chronique

par Aida Lazkani

Thèse de doctorat en Santé publique - épidémiologie

Sous la direction de Laurent Becquemont.

Soutenue le 02-03-2016

à Paris Saclay , dans le cadre de École doctorale Santé Publique (Le Kremlin-Bicêtre, Val-de-Marne ; 2015-...) , en partenariat avec Unité de recherche clinique du GH hôpitaux universtiaires de Paris-Sud (laboratoire) et de Université Paris-Sud (établissement opérateur d'inscription) .

Le président du jury était Jean Bouyer.

Le jury était composé de Laurent Becquemont, Jean Bouyer, Alain Eschalier, Bernard Bégaud, Silvy Laporte-Simitsidis.

Les rapporteurs étaient Alain Eschalier, Bernard Bégaud.


  • Résumé

    La douleur chronique dont la prévalence est en augmentation en particulier chez les sujets âgés est considérée comme l’un des problèmes de santé les plus graves, non seulement en termes de souffrance humaine et de conséquences physiques et psychiques associées mais aussi en terme économique pour le système de santé et la société. Sa prise en charge reste toujours complexe surtout chez les sujets âgés d’une part pour des raisons liées aux mécanismes physiopathologiques variées de la douleur et à la pharmacopée insatisfaisante et d’autre part, pour des raisons de changements liés à l'âge, de modifications pharmacocinétiques et pharmacodynamiques. Dans ce contexte, ce travail de thèse issu principalement de la sous-cohorte S.AGE douleur chronique, nous donne l’opportunité (1) de décrire l’état actuel de la prise en charge médicamenteuse de la douleur chronique chez les sujets âgés non institutionnalisés par des médecins généralistes en fonction du genre des médecins; (2) d’identifier les facteurs prédictifs de chute chez les sujets âgés souffrant de douleur chronique et; (3) d’estimer le coût de consommation de soins dans cette population ainsi que d’identifier les facteurs associés aux coûts et leur évolution au cours de temps.Les principaux résultats sont:(1) Aucune différence n’a été mise en évidence entre les médecins hommes et femmes dans la prescription d’antalgiques de palier 1, 2 ou 3 (selon la classification d’OMS). Cependant, comparés aux médecins femmes, les médecins hommes ont prescrit plus de médicaments pour la douleur neuropathique et moins de médicaments Anti-Arthrosiques Symptomatiques d’Action Lente (AASAL) même après l’ajustement sur plusieurs facteurs de confusion;(2) Les facteurs prédictifs de chute identifiés chez les personnes âgées souffrant de douleur chronique sont: les antécédents préalables de chute, la dépendance dans les activités quotidiennes mesurée par l’échelle ADL, l'âge ≥75 et le fait de vivre seul à domicile. Ces facteurs non spécifiques à la douleur chronique se sont avérés pertinents dans les sous-cohortes S.AGE fibrillation atriale (FA) et diabète de type 2 (DT2).(3) Le coût moyen total de consommation de soins au premier semestre du suivi à été estimé à 2548€ ± 8885€/patient. Les facteurs indépendants associés aux coûts étaient: les comorbidités associées, la dépendance dans les activités quotidiennes, la dépression clinique probable, la nature permanente de la douleur, la douleur de type neuropathique, le fait de vivre seul à domicile, la lombalgie chronique et les fractures vertébrales/ tassement vertébraux. Dans les 18 mois suivants, les coûts de soins de santé ont augmenté de 48% (p <0,0001) (78%, 26%, 14% et 7% pour les hospitalisations, les prescriptions médicamenteuses, les visites médicales et paramédicales, respectivement).En conclusion, ce travail de thèse apporte des résultats sur plusieurs aspects de la douleur chronique chez les sujets âgés, leurs conséquences et leur prise en charge. Les résultats suggèrent une différence liée au genre de médecin dans la prescription des médicaments contre la douleur neuropathique et AASAL. Les résultats ont identifié également différents facteurs associés aux chutes et aux dépenses de santé sur lesquels des actions préventives de santé pourraient contribuer à une meilleure prise en charge des sujets âgés dans le futur.

  • Titre traduit

    Analgesics in Older People with Chronic Pain


  • Résumé

    Chronic pain whose prevalence is increasing particularly in the elderly is considered as one of the most serious health problems not only in terms of human suffering and associated physical and psychological consequences but also in terms of huge economic consequences for the health care system and society. Its management remains complex in the elderly on one hand for reasons related to the various pathophysiological mechanisms of pain and unsatisfactory pharmacopoeia. On the other hand, for reasons of changes related to age, pharmacokinetic and pharmacodynamic changes. In this context, this thesis derived mainly from the sub-cohort S.AGE chronic pain gives us the opportunity (1) to describe the current state of medical management of elderly suffering from chronic pain by general practitioners (GPs) according to the gender of the practitioner; (2) to identify predictors of falls in elderly patients with chronic pain; (3) to estimate health care consumption costs in this population as well as to identify factors associated to cost.The main results are: (1) no differences were found between male and female GPs in prescribing analgesics step1, 2 or 3 (according to World Health Organization classification). However, compared to women GPs, male GPs have prescribed more drugs for neuropathic pain and less Symptomatic Slow Acting Drugs for Osteoarthritis (SySADOA), even after adjustment for several confounding factors; (2) predictors of falls in the elderly with chronic pain are: fall history, dependence in daily activities measured by the ADL scale, ≥75 age and living alone at home. These factors have proven to be relevant in the sub cohort S.AGE atrial fibrillation and type 2 diabetes mellitus;(3) The average total cost of care consumption in the first semester was estimated to € 2.548 ± € 8.885. Independent factors associated with the costs were comorbidities, dependence in daily activities, the probable clinical depression, permanent pain, neuropathic pain, living alone at home, chronic low back pain and vertebral fractures/ vertebral compression. Health care costs increased significantly by 48% (p <0.0001) (78%, 26%, 14% and 7% for hospitalizations, medications, medical and paramedical visits, respectively) during the follow-up period.In conclusion, this thesis brings results on several aspects of chronic pain in the elderly, their consequences and management. The results suggest a difference by physician gender in prescription of drugs against neuropathic pain and SySADOA. The results also identified different predictors of falls and cost, which could contribute to a better prevention and care for elderly in the future.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.