L'entrepreneur institutionnel et la dimension spatiale du travail institutionnel.

par Alexis Pokrovsky

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Sandra Charreire Petit.

Le président du jury était Hervé Dumez.

Le jury était composé de Sandra Charreire Petit, Hervé Dumez, Isabelle Huault, Damien Talbot, Véronique Perret, Alain Rallet.

Les rapporteurs étaient Isabelle Huault, Damien Talbot.


  • Résumé

    La théorie néo institutionnelle nous renseigne sur les facteurs structurant les organisations et les marchés. Elle offre une grille de lecture adaptée pour tous ceux qui sont soucieux de comprendre et maîtriser les évolutions d’un champ organisationnel, en particulier s’ils sont acteurs de cette évolution. Cette grille de lecture est particulièrement riche d’enseignement pour les entrepreneurs qui cherchent à modifier durablement le domaine dans lequel ils interviennent. Un des axes peu étudié de l’action entrepreneuriale, concerne la dimension spatiale, c’est-à-dire la capacité à arranger la disposition des réalités sociales distinctes. La littérature sur les territoires nous renseigne sur le lien fort qui existe entre espace et institutions. Ce qui nous mène à la question de recherche principale : comment une action forte sur l’espace va modifier les institutions, et transformer l’entrepreneur en entrepreneur institutionnel ? Cette recherche se propose d’étudier plusieurs cas de parcours d’entrepreneurs suivant une stratégie spatiale et de vérifier si leur démarche s’inscrit dans le processus du travail institutionnel. Le premier intérêt de cette recherche sera de définir ce qu’est une « stratégie spatiale » en matière de gestion et, plus précisément, en matière entrepreneuriale, en détaillant son processus, les compétences clés et en fournissant des modèles génériques. Le second intérêt sera d’apporter un éclairage théorique nouveau sur l’entrepreneur institutionnel, « boson de Higgs » de la Théorie Néo Institutionnelle.

  • Titre traduit

    Institutional Entrepreneurship and the spatial dimension of Institutional Work.


  • Résumé

    The new institutional theory plays an important part to our understanding of the structural elements shaping organizations and markets. It brings an analytical framework for anyone interested in understanding and managing changes in an organizational field, and more specifically for those who want to be actor of that change. This framework is particularly helpful for entrepreneurs wishing to change their field of operation. Spatial activity, namely the capacity to organize social distinct realities, is a dimension of the entrepreneurial activity that has remained quite unexplored. The literature on territories gives us an indication of the strong relationship between space and institution. This brings us to the backbone question of this research: how can deliberate actions on space (or “doing with space” as written by Michel Lussault) change institutions and turn the entrepreneur into an institutional entrepreneur? This research will be based on several case studies about entrepreneurs who follow a spatial strategy, to test whether it fits the definition of institutional work. First, it will define what a “spatial strategy” is in management studies, and in particular for entrepreneurship, by detailing its process and the key competences and by proposing various generic models. Finally, it will shed a new light on the institutional entrepreneur, “Higgs boson” of the New Institutional Theory.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.