A knowledge-based development model for primate cities of the developing world

par Paul Geoffrey Cuthbert Hector

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Jean-Louis Ermine et de Vincent Michel Ribière.

Le président du jury était Chantal Ammi.

Les rapporteurs étaient Thierry Burger-Helmchen, Bertrand Pauget.

  • Titre traduit

    Un modèle de maturité de développement fondée sur la connaissance pour les villes primatiales dans les pays en développement


  • Résumé

    Cette recherche à méthodes mixtes cherche à développer, et évaluer la pertinence d'un modèle développement fondée sur la connaissance pour les villes primatiales dans les pays en développement. Le modèle est basé sur le cadre conceptuel des sociétés du savoir de l'UNESCO.Ce modèle est développé à partir de la littérature, validées par des panels d'experts et testés sur le terrain grâce à l'application dans les villes primatiales sélectionnés en Afrique et en Asie.L'étude vise à mieux comprendre à travers l'utilisation du modèle, comment les actifs de connaissance dans les villes identifiées peuvent être efficacement exploitées pour relever les stratégiques défis sociétaux identifiées par l'ONU dans ses objectifs de développement durable post-2015 (ODD).Cette enquête a été structuré selon la conception de la recherche des sciences de Hevner (2004),qui a fourni un cadre épistémologique, ontologique et axiologique global.Le processus de détermination de la portée, la conception et l'évaluation du modèle de maturité a été guidé par les paramètres développés par Mettler(2009)pour le développement du modèle. Basé sur la littérature existante,les indicateurs pour les neuf constructions dans le cadre de l'UNESCO – les droits de l'homme,le pluralisme,l'inclusion,l'équité,l'ouverture, la liberté d'expression, l'accès universel àl'information, la diversité culturelle et linguistique et l'éducation-ont été développés et le modèle de maturité a été peuplé.Les consultations avec les experts en la matière, ainsi qu’une étude Delphi avec un panneau délibérément choisi de plus de 60 experts mondiaux ont fourni les moyens pour valider le modèle de maturité de connaissance.Des études pilotes à Addis-Abeba et à Bangkok ont permis une exploration empirique du modèle, en face des nouveaux défis pour la cohésion sociale. Auparavant, les grandes villes ont été localisés dans le monde développé mais dans l'avenir, ils seront dans les pays en développement (UNDESA,2014). Les pays en développement ne sont pas bien prepares pour faire face aux défis de la croissance rapide de la population et de l'urbanisation.La recherche sur les villes est toujours axé sur celles du monde développé dont qu’une évaluation de la maturité de augmentent connaissances de la ville ont fourni un aperçu de la pertinence du modèle sur la politique.Les résultats des projets pilotes ont également contribué à l'amélioration du modèle. Cette recherche est la première tentative de développer et d'appliquer empiriquement un modèle de développement fondée sur la connaissance, ancrée dans le cadre conceptuel des sociétés du savoir de l'UNESCO.Cette étude soutien la mission de l'Organisation, celle de créer des outils politiques et des ressources pour les pays en développement.En particulier, il apporte une réponse concrète à la recommandation 10 du Rapport de l'UNESCO:Vers les sociétés du savoir (UNESCO, 2005).Le potentiel de processus de connaissance et de savoir à surmonter les défis sociétaux stratégiques, tels que les ODD, est reconnu, mais il y a encore une compréhension limitée autour de la façon d'identifier et fournir efficacement la connaissance au niveau sociétal et d'étendre la gestion des connaissances du domaine de l'organisation à la société(Bresnahan et Gambardella, 2004; Ergazakis & Metaxiotis, 2011; Ritter, 2006;Yigitcanlar et al,2012;. Yigitcanlar & Lönnqvist, 2013).Ce domaine est encore dans une phase de pré- paradigmatique avec des méthodologies, des cadres et des approches toujours en évolution(Ergazakis & Metaxiotis, 2011),donc la dissertation et le modèle qu'elle avance contribuent à la consolidation de la théorie dans le domaine de la gestion des connaissances au niveau sociétal, et à fournir soutien aux décideurs dans leur réponse à l'ODD.Cette recherche se fonde également des liens transdisciplinaires entre domaines disparates de l'activité,tels que la gestion des connaissances, le capital intellectuel ainsi que les droits humains et le développement humain.


  • Résumé

    This mixed methods research study seeks to develop, validate and assess the policy- relevance of a Knowledge-based development Model. The model is based on UNESCO’s Knowledge Societies Conceptual Framework. This model is developed from the literature, validated through expert panels and field tested through application in selected primate cities of developing countries located in Africa and Asia. The study seeks to gain insights through the use of the maturity model into how the knowledge assets within the identified cities can be more effectively leveraged to address the strategic societal challenges identified by the United Nations in its post-2015 sustainable development goals (SDGs).Hevner’s (2004) Design Science Research provides an overarching epistemological, ontological and axiological frame for structuring this investigation. The process of scoping, designing and evaluating the model was guided by Mettler’s (2009) parameters for model development. Drawing on the extant literature, indicators for the nine constructs in the UNESCO framework – human rights, pluralism, inclusion, equity, openness, freedom of expression, universal access to information, cultural and linguistic diversity and education – were developed and the maturity model populated. Consultations with subject experts, as well as a Delphi study with a purposefully selected panel of more than 60 global experts provided the means for validating the Model. Pilot studies in Addis Ababa and Bangkok enabled an empirical exploration of the model, an assessment of the city’s knowledge maturity and provided insights into the model’s policy relevance. Findings from the pilots further contributed to the model’s refinement.This research is the first-ever attempt to develop and empirically apply a knowledge-based development model grounded in UNESCO Knowledge’s Societies Conceptual Framework. This study supports the Organization’s mission of creating policy tools and resources for developing countries, in particular, itprovides a concrete response to Recommendation 10 of the UNESCO World Report: Towards Knowledge Societies (UNESCO, 2005). The potential for knowledge and knowledge processes in overcoming strategic societal challenges, such as the SDGs, is recognized, but there is still limited understanding around how to effectively identify and leverage knowledge at the societal level and to extend knowledge management from the realm of the organization to the society (Bresnahan & Gambardella, 2004; Ergazakis & Metaxiotis, 2011; Ritter, 2006; Yigitcanlar et al., 2012; Yigitcanlar & Lönnqvist, 2013). This field is still in a pre-paradigmatic phase with methodologies, frameworks and approaches still evolving (Ergazakis & Metaxiotis, 2011), so the dissertation and the model it advances contribute to theory-building in the area of societal-level knowledge management, and supporting policy-makers in their response to the SDGs. This research also builds transdisciplinary linkages across disparate fields of endeavor such as knowledge management, intellectual capital as well as human rights and human development.Globalization and the ease of mobility is increasing the heterogeneity of cities, posing new challenges for social cohesion. Previously the largest cities were located in the developed world but in the future they will be in developing countries (UNDESA, 2014). Developing countries are not well prepared to cope with the challenges of rapid population growth and urbanization. Research on cities is still focused on those of the developed world whose conditions and context are materially different from those of the developing world (Atiqul Haq, 2012; Jenkins, 2013; Roy, 2005). Accordingly, this limits the generalizability of existing research. This dissertation therefore contributes to the academic literature on the role of knowledge management in the rapidly urbanizing cities of the developing world.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (xxxvii-457 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. [421]-453.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque centrale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 307.1 HEC kno
  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.