La rationalisation du travail intellectuel : ethnographie de l'activité de conception industrielle

par Sébastien Petit

Thèse de doctorat en Sociologie, démographie

Sous la direction de Jean-Pierre Durand.

Soutenue le 27-09-2016

à Paris Saclay , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'Homme et de la Société (Cachan, Val-de-Marne) , en partenariat avec Centre Pierre Naville (Evry) (laboratoire) et de Université d'Évry-Val-d'Essonne (établissement opérateur d'inscription) .

Le président du jury était Michel Wieviorka.

Le jury était composé de Stephen Bouquin, Gilbert de Terssac.

Les rapporteurs étaient Paul Bouffartigue, Valérie Boussard.


  • Résumé

    La production industrielle a favorisé l’émergence d’une catégorie de salariés détachés de la fabrication et ayant le monopole du travail intellectuel. Le travail des concepteurs, regroupés dans des bureaux d’études, n’a cependant jamais cessé d’être rationalisé, reproduisant en son sein une logique de séparation entre préparation et exécution du travail. Du bureau d’études tayloro-fordiste à l’organisation par projet, une division du travail s’est successivement recomposée, distinguant d’abord les ingénieurs et les techniciens puis les ingénieurs entre eux. Au-delà de la complexification des produits, des procédés et des outils techniques, les transformations de l’organisation du travail de conception ont eu pour effet d’intensifier la productivité du travail en bureau d’études et de séparer les populations d’ingénieurs et de techniciens de leur propre métier, celui de concepteur.Cette configuration produit une ingénierie du travail de conception par laquelle les concepteurs ne réalisent plus un travail de conception mais une activité technico-gestionnaire parcellaire dans le processus de conception. L’enjeu actuel de la rationalisation du travail intellectuel dans les activités de conception est de transformer les bureaux d’études de manière à légitimer un procès de conception sans concepteurs. Il s’agit de recomposer une population de conception pour laquelle la gestion par projet, la réalisation de tâches fragmentaires, les normes et pratiques managériales et l’implication dans des collectifs de travail flexibles apparaissent comme naturels et participent de la nouvelle professionnalité des concepteurs industriels. Cela conduit à une perte de maîtrise des travailleurs intellectuels tant sur l’organisation du travail, sur les procédés de travail que sur les finalités de leur activité.

  • Titre traduit

    The rationalization of the intellectual work : ethnography of the industrial design activity


  • Résumé

    The industrial production led the emergence of a category of workers separated from the manufacturing and having the monopoly of the intellectual work. The work of the designers, grouped in design offices, was always rationalized, reproducing within it a logic of separation between preparation and execution of the work. Of the taylorist design offices to the project-based organization, a division of labor successively recomposed, distinguishing at first the engineers and the technicians then the engineers between them. Beyond the complexity of products, process and technical development, the transformations of the organization of the design work increase the productivity of the work in design offices and moving away engineers and technicians with their profession of designer.This configuration produces an engineering of the design work: the designers realize no more design, it is a technical and managerial fragmentary work. The rationalization of the intellectual work in the design activities transforms design offices to legitimize a design process without designers. It is a matter of reconstituting a population of designers for who the project-based organization, the realization of fragmentary tasks, the standards and managerial practices and the implication in a flexible teamwork are the mains features of the industrial designers professionality. This situation causes a loss of command among the intellectual workers about the organization of the activity, the working processes and the purposes of their activity.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (491 p.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque centrale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 306 PET rat
  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.