L'image édifiante. Le rôle des images de référence en architecture

par Anne Frémy

Thèse de doctorat en Aménagement, architecture

Sous la direction de Philippe Potié.

Soutenue le 09-12-2016

à Paris Saclay en cotutelle avec aucune , dans le cadre de Ecole doctorale Sciences de l'homme et de la société (Paris-Saclay) , en partenariat avec Laboratoire de recherche de l'école nationale supérieure d'architecture de Versailles (laboratoire) et de Ecole d'architecture de Versailles (établissement opérateur d'inscription) .

Le président du jury était Paolo Amaldi.

Le jury était composé de Philippe Potié, Paolo Amaldi, Pierre Boudon, Xavier Bonnaud.

Les rapporteurs étaient Pierre Boudon, Xavier Bonnaud.


  • Résumé

    L'image édifiante.Le rôle des images de référence en architecture. L'iconographie est la seconde nature de l'architecture, elle est à la fois son double et son ombre car sans cesse l'architecture se manifeste conjointement dans sa matérialité construite et dans des ensembles d'images, qu'ils soient inventaires, documentaires, prospectifs ou publicitaires.Outil de connaissance, de transmission, de diagnostic, d'investigation ou de projet, l'image agit sur l'architecture comme source d'inspiration noétique et poétique. Consciemment ou inconsciemment, la mémoire des images, de toutes les images, architecturales ou non, participe à l'édification des bâtiments.Le principe de la référence visuelle, énoncé d'abord comme le moyen d'échafauder, de démontrer et de partager des règles et des méthodes, s'avère déterminant pour la construction de l'édifice comme pour celle de l'architecte. En effet, dès Vitruve, les architectes furent encouragés à enrichir leurs œuvres de références piochées dans tous les domaines de la connaissance ; chaque corpus visant à mettre en évidence non seulement un savoir disciplinaire mais aussi le stock symbolique sans lequel un architecte ne saurait se situer ni s'affirmer comme tel. Quelles sont les conditions d'apparition de ces images ? Quel rôle jouent-t-elles dans le régime global d’un projet d’architecture ou d’urbanisme ? Comment et quand une image ou un ensemble d’images peuvent-ils inspirer ou déclencher un projet, le contextualiser, en révéler le hors champ, le stimuler ou le sublimer ? Comment ces iconographies agissent-elles sur la formalisation et la transmission des œuvres de ces architectes qui vagabondent entre l’espace et le temps grâce aux images ? Il s'agit aujourd'hui d'approfondir ces questions intuitives, en inscrivant le principe de la référence visuelle dans une perspective historique et théorique qui l'éclaire : les procédures contemplatives et divinatoires, les arts de la mémoire et la pratique contemporaine de l'atlas sont mis à contribution pour vérifier l'hypothèse que ces images pensantes sont pour l'architecte des outils de projet puissamment opérants.

  • Titre traduit

    Edifying image. The role of reference images within architecture


  • Résumé

    The Edifying Image. The role of reference images within architecture. Iconography is architecture’s second nature; it is both its double and its shadow in that architecture reveals itself jointly in its constructed materiality and within numerous bodies of images, whether they are documentary, archival, prospective or commercial in nature.The image as an instrument of knowledge, transmission, diagnostics, investigation and projection, casts its influence over architecture in the guise of both noetic and poetic inspiration. Consciously or unconsciously memories of images, of all images, architectural or not, play a role in the construction of buildings.The tenet of visual reference, at first formulated as the means to devise, demonstrate and share rules and methods, was soon recognised to be as vital to the construction of an edifice as to the development of the architect himself. Indeed, since the days of Vitruvius, architects have been encouraged to enrich their oeuvres with references gleaned from every field of knowledge; each corpus sought not only to highlight the knowledge within the discipline but also the symbolic stock, without which an architect would not know how to position himself or even affirm himself as such. Under what conditions did these images appear? What role do they play in the overall scheme of an architectural or urban design project? How and when can an image or a series of images inspire or initiate a project, put it in context, reveal its hidden environment, stimulate or even sublime it? How does this iconography affect the formalization and transmission of the works of those architects, who drift between space and time by means of these images?Today it is important to deal with these intuitive questions in greater depth, by placing the principle of visual reference within an historical and theoretical perspective that sheds greater light on the subject: the contemplative and divinatory procedures, the art of recollection and the contemporary practice of atlas making are all called upon to test the hypothesis that these thinking images are to the architect, highly effective tools for his projects.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Versailles.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.