Exploration des mécanismes de reconstitution de l'immunité humorale chez des patients atteints de maladies bulleuses auto-immunes traitées par rituximab

par Nicolas Berkani

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Philippe Musette.

Les rapporteurs étaient Jean-David Bouaziz, François Huetz.


  • Résumé

    Les maladies bulleuses auto-immunes sont caractérisées par la production d'anticorps dirigés contre des composants de la peau. Les traitements de ces pathologies sont les corticoïdes menant souvent à des rechutes ou des effets secondaires sévères. C'est pour cela que notre laboratoire a évalué l'efficacité de l'utilisation du Rituximab (RTX). C'est dans l'objectif de comprendre les mécanismes de contrôle de l'auto-immunité que nous avons suivi biologiquement des patients traités par RTX et mis en évidence des différences biologiques, phénotypiques ou moléculaires entre les patients répondeurs et ceux qui rechutent. Les analyses à l'échelle unicellulaire de LB auto-immuns dans la PB ont montré des restrictions dans l'utilisation des gènes VH par ces LB. L'analyse unicellulaire du profil d'expression des gènes de cytokines sur les LB auto-immuns montre leur plasticité. Les LB spécifiques de la maladie montrent un profil effecteur de LB pro-inflammatoires qui se contracte chez les patients en rémission complète au profit de LB auto-immuns exprimant de l'IL-IRA et de l'IL-10. Nous avons comparé les profils d'expression sur tout le transcriptome entre les patients atteints de PV qui rechutent et ceux qui ne rechutent pas après RTX. Ces analyses ont montré que 5 gènes chez les LB des patients présentent des différences significatives d'expression entre les patients répondeurs et non répondeurs. Leur implication dans les phénomènes de rechute reste à démontrer. Ces travaux ont permis d'améliorer les connaissances sur la physiopathologie de ces maladies, de mieux comprendre l'impact du traitement par RTX sur ces patients et d'émettre des hypothèses sur les mécanismes de rechute.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (170 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 153 références

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Rouen Normandie. Service commun de la documentation. Section Sciences et Techniques (site du Madrillet).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 16/ROUE/S013

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2016ROUES013
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.