L’approvisionnement alimentaire de la ville de Libreville au Gabon

par Léa Mboumba Boussougou

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Michel Lesourd.

Le jury était composé de Athanase Bopda, Alphonse Yapi-Diahou.

Les rapporteurs étaient Jean-Louis Chaléard, Jérôme Lombard.


  • Résumé

    L’approvisionnement alimentaire du Gabon et de Libreville, sa capitale, est très fortement dépendant des circuits d’approvisionnement étrangers. En effet, 80 % des besoins alimentaires des populations du pays situé sur l’équateur, à l’ouest de l’Afrique Centrale, sont couverts par des produits importés. Les produits locaux ne jouent qu’un rôle secondaire dans cette activité : ils ne concernent que 20 % de l’offre alimentaire présente dans les marchés du pays. Face au quasi-monopole de ces circuits d’approvisionnement étrangers, l’Etat gabonais a mis en place des politiques agricoles pour inciter au développement de produits locaux dans le but de diminuer la dépendance de l’approvisionnement alimentaire national. Mais la plupart de ces politiques agricoles se sont révélées inefficaces, incapables de réduire la dépendance alimentaire du Gabon à l’égard des circuits d’approvisionnement étrangers. Ainsi, devant l’importance du développement des produits locaux pour parvenir à un ravitaillement alimentaire durable de la ville de Libreville, ce travail de recherche se propose de réaliser un état des lieux de l’approvisionnement alimentaire de la capitale gabonaise, à travers neuf produits alimentaires repartis en groupe de trois dans les filières vivrières, maraîchères et fruitières. Cet état des lieux révèle une forte dépendance alimentaire de la capitale Libreville à l’égard du Cameroun (banane plantain, taro, oignon, atanga ou safou et avocat), des Pays Bas (oignon) et des pays asiatiques (riz). Il met aussi en évidence les principaux obstacles au développement de la production des denrées locales. Ces dysfonctionnements sont identifiés d’un bout à l’autre de la filière des produits alimentaires étudiés. Ils concernent le travail du producteur, du transporteur et l’organisation interne des marchés. Quelques pistes pour redynamiser les filières locales sont suggérées, afin qu’elles puissent répondre activement à la demande alimentaire des populations librevilloises. Après une brève recension des politiques réalisées antérieurement et actuellement par les autorités en place, l’étude se tourne vers les initiatives privées, une des solutions envisagées pour le développement agricole au Gabon.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Food supply in the city of Libreville, Gabon


  • Résumé

    Food supply in Gabon, particularly in Libreville the capital, totally depends on foreign supply networks. In facts, 80% of food needs in this West African equatorial country are essentially covered by imported products. Consequently, local products cover less than twenty percent of food needs. The predominance of foreign supply chains led the government to create policies that encourage the expansion of a local agriculture in order to counterbalance the current distribution. But most of those policies failed to reduce the dependence on imported products. Considering the importance of promoting a local agriculture as the solution the reach a sustainable supply chain, the present work aims to provide an inventory of food supply chains in Libreville. The study focuses on nine products distributed in three groups: food crops, market gardening and fruit crops. It appears that Libreville is strongly dependent to some products coming from Cameroon (plantain, taro, onion, atanga, and avocado) and well as the Nederland (onion) and some Asian countries for rice. The study also identifies the main barriers to the growth of a local agriculture, from the upstream to the downstream of the supply chain. The obstacles concern the farmers, the carriers and the market’s internal organization. This work also provides some solutions to revitalize local networks in order to actively respond to the food demand of the populations in Libreville. After a brief review of past and current government policies, the study look to private initiatives, one of the solutions envisaged for the development of agriculture in Gabon.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (402 p.)
  • Annexes : Bibliogr. 184 réf. (p.339-353

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Y11808
  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : Y11809
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.