Défaillances attentionnelles quotidiennes et contrôle cognitif

par Aurélien Le Chevanton

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Alain Vom Hofe.

Soutenue en 2016

à Rouen , dans le cadre de École doctorale homme, sociétés, risques, territoire (Caen) , en partenariat avec Normandie Université (autre partenaire) .

Le jury était composé de Jacques Juhel, Mohamed Rebaï.

Les rapporteurs étaient Claude Houssemand, Pierre-Yves Gilles.


  • Résumé

    Il est fréquent dans notre vie quotidienne de commettre ponctuellement des erreurs portant sur des actions, des pensées ou des paroles habituellement bien maîtrisées. Ces erreurs révèlent que nous ne contrôlons pas totalement notre comportement quotidien et que des défaillances cognitives passagères peuvent se produire. Le lien entre ces erreurs et les défaillances qui en sont la cause constitue un objet d’étude insuffisamment exploré à ce jour. Dans la présente thèse nous nous attachons à explorer ce lien en mettant l’accent sur l’attention et le contrôle cognitif, un construit très souvent invoqué lorsqu’il s’agit d’aborder la cognition « descendante » mais qui reste aujourd’hui essentiellement terra incognita. Pour ce faire nous avons constitué des observables comportementaux relatifs à ces défaillances en nous inspirant de la démarche de conception d’items de questionnaires autoévaluatifs, en catégorisant les items sur une base conceptuelle renvoyant plus précisément à différentes formes attentionnelles comportementales auxquelles la littérature spécialisée a donné une crédibilité certaine. Parallèlement, nous avons investigué le contrôle cognitif en recourant à un paradigme expérimental, l’AX-cpt, qui nous semblait particulièrement prometteur en ce qu’il met à l’œuvre des habiletés/processus telles que la focalisation de l’attention, le maintien des informations du contexte en mémoire de travail et enfin le contrôle descendant des réponses. S’agissant des items de Défaillances Attentionnelles Quotidiennes, nous avons tout d’abord fait émerger, par le truchement d’Analyses Factorielles, leur structure latente en deux facettes : l’orientation sélective et le contrôle de l’attention. Ensuite, une approche différentialiste, via des Modèles de Réponse à l’Item, a permis d’extraire des items particulièrement discriminants. S’agissant du paradigme AX-cpt, nous avons d’abord exploré ses propriétés processuelles en confrontant différentes conditions expérimentales, puis nous avons procédé plus systématiquement en recourant à une analyse de la tâche au moyen de modèles linéaires généraux à effets mixtes, avec l’objectif de faire ressortir des indicateurs rendant compte de la variabilité de la performance de contrôle attentionnel. Disposant d’items de DAQ dûment sélectionnés, d’une part, et d’un sous-ensemble ciblé d’indicateurs expérimentaux de contrôle cognitif, d’autre part, nous avons pu mettre évidence en examinant les corrélations multiples le lien significatif existant entre ces deux catégories de variables, notamment dans une condition très contraignante où il faut répondre de manière appropriée en présence de distracteurs incongruents. En cela, l’hypothèse générale de la thèse est confirmée. Toutefois l’examen de la contribution spécifique de chaque indicateur à la variabilité des DAQ invite à de nouvelles investigations du paradigme AX-cpt.

  • Titre traduit

    Everyday attention failures and cognitive control


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    In our daily life, it is regular to make mistakes about our usually well contained actions, thoughts or words. These mistakes reveal that we are not able to control our everyday behaviour, that temporary cognitive defects may happen. The link between those mistakes and the defects which are the cause of it, has still not been investigated enough, even today. In this thesis, we are examining this link by accentuating the cognitive control and the attention aspect. This is a concept often appealed to with the approach of “top down” cognition, though, it is still essentially terra ingognita. To achieve that, we established behavioural observables linked to those mistakes. We were inspired by the creation of auto-evaluating item questionnaires, in which we categorized the items on a conceptual basis. That basis more precisely refers to different behavioural attentional forms which acquired a certain credibility through the specialized literature. Simultaneously, we investigated the cognitive control thanks to an experimental paradigm: the AX-cpt. It seemed particularly encouraging because it implemented processes/abilities such as: focused attention, the upholding of context’s information in the working memory and the “top down” control of the answers. Concerning the items of everyday attentional failures and thanks to the factorial analysis means of expression, their latent structure emerged. Firstly, two aspects appeared: the selective orientation and the attentional control, followed by a differentialist approach, through the Item Response Model, allowing specific discriminates. Concerning the AX-cpt paradigm, the properties of its processes were first examined by confronting different experimental conditions. Then, a more systematic process took place: an analysis of the paradigm thanks to main experimental models with mixed effects, keeping the aim to emphasize the indicators which summarise the performance variability of the attentional control. With precise and selected DAQ items, on one hand, and targeted subsections of experimental indicators, concerning the cognitive control, on the other hand, and thanks to the examination of several correlations, the significant link between those two variables was highlighted. It was particularly true in a very restrictive condition in which you had to answer appropriately in the presence of incongruent distractors. This is how, the main hypothesis of this thesis is confirmed. Nevertheless, the examination of the specific contribution of each indicator to the variability of the DAQ invites new inquiries about the AX-cpt paradigm.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (199 f.)
  • Annexes : Bibliogr. 220 réf. (p.147-169)

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Rouen Normandie. Service commun de la documentation. Section Lettres-Sciences.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : S15850
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.