“Un art universel, un art pour tous”? : La réception de Richard Wagner dans la presse parisienne, 1933-1944

par Rachel Orzech

Thèse de doctorat en Musicologie

Sous la direction de Yannick Simon.

Soutenue en 2016

à Rouen en cotutelle avec Melbourne , en partenariat avec Centre d’Études et de Recherche Éditer-Interpréter (Mont-Saint-Aignan, Seine-Maritime) (laboratoire) et de Normandie Université (autre partenaire) .


  • Résumé

    Cette thèse examine la réception de Richard Wagner dans l’optique de la presse parisienne entre 1933 et 1944. Nous évaluons les façons dont les Français utilisaient Wagner pour discuter de nation, identité et culture pendant la période du Troisième Reich, et dans quelle mesure la réception de Wagner dans les années 30 et l’Occupation interagissaient avec la réception française de Wagner auparavant. Nous prenons aussi en considération les questions de la continuité et de la rupture, à la fois entre la période 1933-44 et des périodes précédentes, et entre 1933-39 et l’Occupation. Les questions suivantes sont posées : dans quelle mesure le changement dramatique dans le paysage politique français-qui eut lieu quand la France fut envahie par les troupes allemandes à l’été de 1940- a-t-il influencé la réception de Wagner dans la presse ? Que cela nous apprend-il sur la place de Wagner dans l’histoire culturelle française ? Et sur la façon dont la nation française se voyait et dont elle conceptualisait ses relations avec l’Allemagne ? Au travers d’un examen des thèmes qui émergent de la presse parisienne, nous verrons que les Parisiens utilisaient Wagner pour faire face au nazisme, pour se heurter à l’idée de rapprochement, pour situer la France dans une nouvelle Europe potentielle, pour se débrouiller dans la vie hebdomadaire de la France occupée, et pour composer avec la politique de Collaboration.

  • Titre traduit

    ‘A Universal Art, an Art for All’? The Reception of Richard Wagner in the Parisian Press, 1933–1944


  • Résumé

    This thesis examines the reception of Richard Wagner through the lens of the Parisians press between 1933 and 1944. It considers the ways in which the French used Wagner to discuss nation, identity and culture during the period of the Third Reich, and the extent to which Wagner reception from the 1930s and the Occupation interacted with earlier French reception of Wagner. The thesis also considers the question of continuity and rupture, both between the period 1933-44 and previous periods, and between 1933-39 and the Occupation. It examines the extent to which the dramatic change in the French political landscape-which took place when France was invaded by German troops in the summer of 1940-affected the press reception of Wagner, and what this can tell us about how the French nation thought about itself and its relationship with Germany. It argues, through an examination of themes emerging from the Parisian press, that Parisians used Wagner to confront Nazism, grapple with the idea of rapprochement, situate France within a potential New Europe, understand past Franco-German conflict, manage life under the Occupation, and come to terms with the policy of Collaboration.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (413 p.)
  • Annexes : Bibliogr.300 réf. (p.244-263), Index p.243

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : W14848
  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : W14849
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.