La période américaine de Salvador Dalí (1938-1948) et sa production écrite

par Mathilde Hamel

Thèse de doctorat en Littérature espagnole

Sous la direction de Miguel Olmos.

Le jury était composé de Éric Beaumatin, Enric Bou, Serge Buj, Philippe Merlo.


  • Résumé

    Si Salvador Dali ne s'installe aux États-Unis qu'à partir de 1940, le lien qu'il entretient avec le Nouveau Continent s'intensifie depuis le milieu des années trente, avec une multiplication et une diversification des collaborations. À l'exil de l'artiste correspond la rupture définitive avec le mouvement surréaliste et la nécessité pour le Catalan d'une adaptation de son activité créatrice. Dès lors, ses centres d'intérêt se déplacent et de nouvelles exigences esthétiques se font jour, fortement impactées par les bouleversements historiques. L'écriture, qui devient alors l'un de ses médiums privilégiés, témoigne de cette métamorphose personnelle et artistique. Dalí y consolide son image publique et annonce sa réorientation thématique, placée sous le signe de la tradition. Tout en s'imprégnant de l'imaginaire culturel et consumériste américain, il met en place une stratégie de communication et de diffusion adaptée à son nouveau public. La perspective unitaire qu'offre l'esthétique grotesque lui permet de mettre en dialogue création et Histoire afin d'offrir au lecteur, à travers un principe de distorsion, le reflet abyssal du monde. À travers un parcours des textes daliniens, dans une démarche qui se veut à la fois historique, documentaire et analytique, ce travail se propose de saisir le Dali exilé, malgré sa personnalité mouvante et très souvent contradictoire. Il s'agira également de mettre en lumière une étape moins étudiée mais déterminante dans sa production, charnière entre la période surréaliste et la phase « mystique et nucléaire », qui annonce le retour prochain du peintre en terre franquiste


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (626 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 600-626

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section lettres.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : XE5918
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.