Variabilité de mouvement et de coordination motrice en escalade sur glace : effet de l'expertise et du transfert d'habileté

par Léo Wattebled

Thèse de doctorat en Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Sous la direction de Ludovic Seifert.

Le jury était composé de Régis Thouvarecq.

Les rapporteurs étaient Blandine Bril, Ludovic Marin.


  • Résumé

    L'objectif général de ce travail est d'étudier sous l'angle du cadre théorique Ecological Dynamics, l'expertise, l'acquisition de cette expertise et le transfert des habiletés perceptivo-motrices dans le cadre de l'escalade sur cascade de glace. Le premier objectif est d'investiguer la relation entre la variabilité du comportement et la perception des affordances chez des grimpeurs de différents niveaux. Cet objectif sera poursuivi par l'étude des modes de coordination inter-segmentaire et des types d'actions (e. G. , crochetage, frappe simple ou multiple, pose de lame) des grimpeurs. L'étude de la coordination permettra d'identifier l'organisation motrice des grimpeurs en fonction d'un ensemble de contraintes en interaction (raideur de la pente définissant la difficulté d'escalade ; solidité de la structure, texture et densité de la glace définissant partiellement l'engagement) et des informations prises en compte pour réaliser ces coordinations motrices. Nos résultats montrent que les grimpeurs experts perçoivent davantage les opportunités d'action offertes par l'environnement (i. E. , détection des affordances), leur comportement est alors adapté et adaptable aux conditions rencontrées ce qui se traduit par une variabilité fonctionnelle face aux contraintes. Au contraire, les débutants visant davantage à maintenir leur équilibre, montrent plus de phases statiques et d'indépendance aux propriétés de l'environnement et ont une plage de modes de coordination plus réduite. Le deuxième objectif est d'évaluer la capacité de transfert les habiletés perceptivo-motrices acquises en escalade rocheuse à l'escalade sur glace. En d'autres termes il s'agit d'examiner si la capacité à détecter des affordances et à adopter des coordinations motrices en relation avec l'environnement rocheux est profitable et ré-investissable sur cascade de glace. Ces deux activités ont pour point commun de se réaliser sur une surface verticale ou quasiment. La différence principale entre ces deux activités est que l'escalade sur glace se pratique à l'aide d'outils (e. G. , crampons et piolet) dans un environnement malléable/sculptable alors que l'escalade rocheuse se pratique dans un environnement stable et à mains nues. Pour cela, nous avons conduit deux études : 1) Une étude qui examine le poids de l'expérience antérieure en escalade rocheuse pour grimper sur cascade de glace. Nos résultats indiquent que les grimpeurs sur rocher montrent une grande adaptabilité en terme de coordination, de détection des affordances car ils ont déjà expérimenté un déplacement quadrupédique sur les extrémités des membres sur une surface verticale amenant à contrôler la gravité. 2) Une seconde étude qui examine l'effet de la spécificité d'une motricité instrumentée de l'escalade sur cascade de glace en comparant la fluidité du déplacement lors d'une ascension sur structure artificielle d'escalade et lors d'une ascension sur cascade de glace. Cette étude a pour but d'évaluer le jerk (dérivée troisième de la position) du bassin en translation et rotation en 3D et le degré d'exploration du comportement pendant l'ascension. Nos résultats indiquent que le transfert d'habileté est positif mais partiel du fait de la spécificité de l'environnement glaciaire et de l'utilisation d'outils pour grimper

  • Titre traduit

    Movement variability and motor coordination in ice climbing : effect of expertise and skill transfer


  • Résumé

    The general scope of this work is to study under the theoretical viewpoint Ecological Dynamics, the expertise, the way to acquire it, and perceptual-motor skill transfer in ice climbing. The first goal is to study the relationship between behavioural variability and affordance perception for climbers of various level. It will be followed by the study of inter-limb coordination and actions choices (e. G. : hooking, simple or multiple hit, blade position) from the climbers. The coordination study will help identifying the climbers' motor coordination according to a set of interaction constraints (steepness of the slope which defines the climbing difficulty, structure solidity, texture and density of the ice that partly define the commitment grade) and from information taken into account to accomplish these motor coordination. Our results show that expert climbers perceive more opportunities offered by the environment (i. E. Affordance detection), their behaviour is then adjusted and adjustable to the conditions met which translate into a functional variability toward constraints. On the contrary, beginners aiming at maintaining their balance show more static phases and more independence toward environment. They have a more restricted coordination patterns range. The second goal is to assess the ability to transfer perceptual-motor skills gained in rock-climbing into ice-climbing. In other words it is about testing whether the ability to detect affordances and to adopt motor coordination in relationship to the rocky environment is profitable and can be re-invested into ice-climbing. These two activities have in common to accomplish oneself in a vertical or quasi-vertical environment. The main difference between the two is that ice-climbing uses tools (e. G. Spikes and ice-axes) in a malleable/sculptable environment whereas rock-climbing is accomplished in a stable environment with bare hands. In this scope we have conducted two studies: 1) One that look into the weight of previous experiences in rock-climbing for ice-climbing. Our results reveal that rock-climbers demonstrate a great adaptability in terms of coordination and affordances detection because they already have experienced quadrupedal movements on their extremities on a vertical plane that requires contending gravity. 2) The second study looks into in the effect of specificity of a motor function that uses tools in ice-climbing comparing movement fluidity during an ascent on a climbing artificial structure and during an ice-climbing ascent. This study aim at evaluating the jerk (third derivative of the position) of the pelvis in translation and rotation in 3D and the degree of compartmental exploration during ascent. Our results indicate that the skill transfer is positive but partial resulting from the specificity of the glacial environment and the use of tools for climbing

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (151 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 139-150

Où se trouve cette thèse ?