Collaboration tactile via un dispositif de suppléance perceptive : étude comparative d'enfants et d'adolescents voyants et déficients visuels

par Aurélie Vallée

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Katia Rovira.

Le jury était composé de Philippe Brun, Nadine Vigouroux, Charles Lenay, Christophe Letellier.

Les rapporteurs étaient Luc Vandromme, Delphine Picard.


  • Résumé

    Cette recherche s'inscrit dans la continuité de travaux réalisés sur la possibilité d'interagir et de collaborer au sein de l'environnement numérique tactile Intertact. Les premières études ont été réalisées chez des adultes voyants et ont montré que ces participants parvenaient à collaborer en coordonnant leurs activités perceptives (Deschamps, 2013 ; Deschamps, Lenay, Rovira, & Aubert, 2015). Dans une première étude, nous avons observé les conditions de collaboration via Intertact chez des adolescents voyants et des adolescents déficients visuels en utilisant le même protocole que les recherches précédentes. Les résultats obtenus montrent que ces participants n'attribuent pas de sens à l'environnement numérique et ainsi, ne parviennent pas à coordonner leurs activités perceptives. Nous avons donc modifié la manière de présenter l'environnement numérique en créant un scénario adapté à la compréhension de notre population. Dans une perspective développementale, nous avons proposé ce nouveau protocole à des adolescents déficients visuels et voyants, mais aussi à des enfants également déficients visuels et voyants. Nos résultats généraux montrent que les participants parviennent à coordonner leurs activités perceptives afin de collaborer. Cependant, nous avons observé que cela dépend de leur expérience vécue de l'interaction via les communications médiées par ordinateur (CM0). Afin d'observer si l'âge ou le statut visuel avaient un effet sur la façon dont s'organise la collaboration, nous avons réalisé des analyses permettant de caractériser la dynamique individuelle des participants ainsi que la dynamique des dyades. Ces analyses montrent que la façon dont les participants coordonnent leurs activités perceptives ne dépend pas uniquement de l'âge et du statut visuel


  • Résumé

    This study registers in the continuity of works done around the ability to interact and work in with the digital tactile environment: Interact. The first studies have been made on sighted adults and showed the subjects were able to collaborate by joining their perceptive activities and collaborate. (Deschamps, 2013 ; Deschamps, Lenay, Rovira, & Aubert, 2015). In a first study, we investigated the conditions of collaboration between visually impaired and between sighted adolescents, using the same protocol as previous studies. The results show that the participants do not give sense to this virual environment and were not able to coordinate their perceptive activities. Therefore, we modified the way to presenting the virtual environment by creating a scenario which is adapted to the understanding of our population. In a developmental perspective, we proposed our new protocol to visualluy impaired and sighted adolescents, but also to children with visually impairement and sighted children. Our overall outcomes show that participants are able to coordinate their perceptual activities to collaborate. However, we found that it depends on their lived experience of interaction via computer-mediated communication (CMC). In order to establish that age or visual experience could be involved in the way one organizes collaboration, we made analysis characterizing individual dynamics and dyads dynamics. This analysis show the way the subjects coordinate their perceptive activities does not only depend on age or visual experience

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (265 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 217-250

Où se trouve cette thèse ?