Normalisation d'une langue régionale dans la sphère économique : de l'utopie à la réalité : le cas de la langue bretonne

par Denis Pichon

Thèse de doctorat en Breton et celtique

Sous la direction de Gwendal Denis.

Soutenue le 15-12-2016

à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes) , en partenariat avec Université Bretagne Loire (COMUE) et de Centre de recherche bretonne et celtique (laboratoire) .

Le président du jury était Hervé Bihan.

Le jury était composé de Immaculada Fàbregas i Alegret.

Les rapporteurs étaient Charles Videgain, Martine Puig-Moreno.


  • Résumé

    Ce travail de recherche entend considérer la revitalisation linguistique dans la sphère économique comme un projet. Cela implique de déterminer un point de départ et ce qui y a conduit. C’est l’objet de la première partie du travail, qui retrace l’évolution de la langue au fil des siècles, ce qui est l’échelle de temps la plus adaptée pour comprendre l’évolution des langues. Viennent ensuite les conditions d’environnement, trois aspects sont abordés : les outils de la langue, la quantité et le niveau des locuteurs dans une situation d’offre et de demande d’emplois. Enfin, le dernier outil concerne la méthodologie et le suivi d’une revitalisation linguistique. La seconde partie éclaire la situation des tensions internes à la sphère économique, entre les vitesses d’évolution des activités humaines et numériques. La suite est consacrée à la valorisation des initiatives de revitalisations linguistiques contemporaines dans le monde des entreprises. Les deux aspects principaux concernent les possibilités d’utilisation de la langue minoritaire et la gestion des facteurs humains liés à une telle démarche. Enfin, la troisième partie concerne une expérimentation de revitalisation linguistique dans l’entreprisede l’auteur, ce qui lui a permis de confronter utopie et réalité d'une telle initiative.

  • Titre traduit

    normalisation of a minority language in economy : from utopia to reality : about the cas of Breton language


  • Résumé

    This research work considers reverse language shift in economy as a project. This involve defining a starting point and understanding how this situation came up. It is the aim of the first part which shows the evolution of breton language on several centuries, the appropriate scale to understand language evolutions. Then comes the environment conditions, three aspects are studied : language tools, numbering and level qualifications of the speakers in front of current supply and demand situation. Then, the last tool considered is the methodology and the follow-up of minority language revitalisation. The second part is dedicated to tensions generated in economy between the evolution speed of human activities versus numeric ones. Then comes valorisation of contemporary initiatives regarding language revival in companies. Two main aspects are considered : the possibilities offered by minority languages and managing human aspects linked to such initiatives. Last, the third section is dedicated to an experimental minority language revitalisation performed in the company of the author of this work, which allowed him to put face to face utopia and reality of such an initiative.

  • Titre traduit

    Normalizadur ur yezh rannvroel er bed an armerzh : eus an utopiezh d’ar gwirvoud : e-keñver ar brezhoneg


  • Résumé

    Al labour imbourc’h-mañ a ginnig sellout ouzh advuhezekaat ar yezhoù minorel er bed an armerzh evel ur raktres. Ar pezh a dalv spisaat al lec’h loc’hañ, ha penaos emeur degouezhet eno. Pal al loden gentañ an hini eo, hag a ziskouez emdroadur ar yezh a-hed ar c’hantvedoù, skeul amzer dereat evit meizañ emdroadurioù ar yezhoù. Dont a ra war-lerc’h aozioù an endro ha tri anezho zo bet studiet : ostilhoù ar yezh, kementañ hag adrummañ ar vrezhonegerien e-keñver kinnig ha goulenn al labour, hag a-benn ar fin, metodologiezhoù evit lakaat e pleustr ha heuliañ advuhezekaat ur yezh. An eil lodenn a ziskouez tennderioù diabarzh war dachenn an armerzh etre tizh emdroadur faktorioù denel ha niverel. D’an talvoudegezh an intrudu a-vremañ er bed an embregerezhioù, eo gouestlet ar peurrest eus al lodenn. Daou dra a zo bet studiet pizh : peseurt implij eus ar yezh vinorel ha penaos merañ faktorioù denel liammet gant an difrae. Evit echuiñ, an trede lodenn a zo gouestlet d’ul labour pleustrek advuhezekaat ar brezhoneg en embregerezh oberour al labour-mañ, ar pezh en deus roet dezhañ da lakaat tal-ouzh-tal utopiezh ha gwirvoud an difrae.

Accéder en ligne

Par respect de la propriété intellectuelle des ayants droit, certains éléments de cette thèse ont été retirés.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2016 par Université Rennes 2 [diffusion/distribution] à Rennes

Normalisation d'une langue régionale dans la sphère économique : de l'utopie à la réalité : le cas de la langue bretonne


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2016 par Université Rennes 2 [diffusion/distribution] à Rennes

Informations

  • Sous le titre : Normalisation d'une langue régionale dans la sphère économique : de l'utopie à la réalité : le cas de la langue bretonne
  • Détails : 1 vol. (496 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 476-484. Annexes (sur cédérom). Liste des sigles, illustrations, tableaux
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.