Se confronter à bien meilleur que soi peut-il être bénéfique ? : influence de l’intensité de la comparaison ascendante sur l’évaluation de soi et la performance

par Maxime Charrier

Thèse de doctorat en Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Sous la direction de Olivier Rascle.

Soutenue le 14-12-2016

à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes) , en partenariat avec Université Bretagne Loire (COMUE) .

Le président du jury était Nicolas Michinov.

Le jury était composé de Marie-Christine Toczek-Capelle, Michaël Attali.

Les rapporteurs étaient Julie Boiché, Aïna Chalabaev.


  • Résumé

    Cette thèse vise à étudier les effets, bénéfiques ou délétères, de l’intensité de la comparaison ascendante sur l’évaluation de soi et la performance. Dans une série de cinq études, nous avons placé au coeur de nos investigations une controverse relative aux effets d’une comparaison ascendante forte par rapport à une comparaison ascendante modérée.La comparaison ascendante forte se révèle bénéfique à court terme, les participants améliorant leur performance, ce qui n’est pas systématiquement le cas pour une comparaison ascendante modérée (études 1, 2 et 3). En revanche, en ce qui concerne l’évaluation de soi, à l’exception de l’étude 1, une comparaison ascendante forte n’entraîne pas toujours une évaluation de soi inférieure à une comparaison ascendante modérée.Nous avons également cherché à clarifier cette controverse en interrogeant le rôle joué par les attributions causales (Weiner, 1985) dans l’évolution constatée de la performance. En interrogeant les attributions des participants, nous constatons une prévalence des attributions à l’effort (étude 2) ainsi qu’une corrélation positive entre celles-ci et les attentes de réussite (études 3, 4 et 5) dans la condition de comparaison ascendante forte. D’autre part, en manipulant les attributions de la cible de comparaison, il apparaît que les participants exposés à un feedback d’échec et des attributions à l’habileté présentent un niveau d’évaluation de soi plus faible qu’en l’absence de feedback d’échec (étude 4). De surcroît, les attributions à l’effort contribuent au maintien de l’évaluation de soi uniquement en présence de trois cibles en comparaison d’une seule cible (étude 5).

  • Titre traduit

    To confront with much better than can one be beneficial? : influence of the intensity of the ascending comparison on the evaluation of one and the performance


  • Résumé

    This thesis aims to study the beneficial or deleterious effects of intensity of upward comparison on self-evaluation and performance. In a series of five studies, we have placed at the heart of our investigations a controversy which deals with the effects of a strong upward comparison with regard to a moderate upward comparison.The strong upward comparison is beneficial in the short term, participants improving their performance, which is not always the case for a moderate upward comparison (Studies 1, 2 and 3). In contrast, as regards of self-evaluation, except for Study 1, a strong upward comparison does not always mean a lower self-evaluation than a moderate upward comparison.We also sought to clarify this controversy by questioning the role of causal attributions (Weiner, 1985) in the observed evolution of performance. By measuring participants’ causal attributions, we see a prevalence of effort attributions (Study 2) and a positive correlation between them and expectations of success (studies 3, 4 and 5) in the strong upward comparison condition. Furthermore, by manipulating causal attributions of the comparison target, it appears that participants exposed to a failure feedback and ability attributions have a lower level of self-evaluation than in the absence of feedback of failure (study 4). Moreover, effort attributions contribute to the maintenance of self-evaluation only in the presence of three targets compared to only one target (Study 5).

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2016 par Université Rennes 2 à Rennes

Se confronter à bien meilleur que soi peut-il être bénéfique ? : influence de l'intensité de la comparaison ascendante sur l'évaluation de soi et la performance


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2016 par Université Rennes 2 à Rennes

Informations

  • Sous le titre : Se confronter à bien meilleur que soi peut-il être bénéfique ? : influence de l'intensité de la comparaison ascendante sur l'évaluation de soi et la performance
  • Détails : 1 vol. (221 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 191-216. 300 réf. bibliogr. Annexes
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.