Collaboration à distance : étude de la compréhension mutuelle dans les environnements virtuels collaboratifs immersifs : le cas de la communication spatiale

par Lauriane Pouliquen-Lardy (Pouliquen)

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Franck Mars.

Soutenue le 30-05-2016

à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes) , en partenariat avec Université européenne de Bretagne (PRES) , Université Bretagne Loire (COMUE) et de nstitut de Recherche en Communications et en Cybernétique de Nantes (laboratoire) .

Le président du jury était Michel Denis.

Le jury était composé de François Guillaume, Isabelle Milleville.

Les rapporteurs étaient Jean-Marie Burkhardt, Françoise Détienne.


  • Résumé

    Les situations de collaboration à distance dans l’industrie induisent de nouvelles contraintes pour les opérateurs. Dans le contexte de l’utilisation d’environnements virtuels collaboratifs immersifs, nous avons mis en place une série d’études portant sur la compréhension mutuelle, et plus particulièrement au partage d’information de nature spatiale. Les résultats de la première étude ont permis de mettre en évidence l’influence du rôle des participants, guides ou manipulateurs, sur les énoncés spatialisés. Les énoncés étaient centrés préférentiellement sur l’action du manipulateur, suggérant la recherche d’un moindre effort collaboratif. Les résultats de deux études sur la production d’énoncés spatialisés ont permis d’identifier que l’exigence mentale pour la production d’énoncés est modulée notamment par la position de la cible à décrire par rapport au destinataire. En effet, selon la position de la cible, le locuteur doit opérer ou non des transformations mentales coûteuses pour prendre la perspective du destinataire. Cet effort peut être amoindri en présence d’indices visuels distaux. La dernière étude, portant sur la compréhension d’énoncés spatialisés, a permis de mettre en évidence que les énoncés centrés sur le destinataire sont les plus simples à comprendre pour une tâche de nature égocentrée. Certains énoncés exocentrés induisent également une moindre exigence mentale, mais uniquement selon certaines conditions. Les résultats sont discutés selon le principe du moindre effort collaboratif et la théorie des cadres de référence. Ce travail a permis de proposer des pistes de développement pour faciliter la collaboration à distance dans les environnements virtuels.

  • Titre traduit

    Remote collaboration : mutual comprehension in immersive collaborative virtual environments : the case of spatial communication


  • Résumé

    Remote collaborative situations in industry involve new constraints for workers. In the context of using immersive virtual environments to collaborate, we set up a series of experiments focusing on the mutual comprehension, and more specifically on the process of sharing spatial information. Results of the first experiment showed the influence of one collaborator’s role on spatial statements. Guides and manipulators both used statements preferentially centered on manipulator’s action, which supports the least collaborative effort principle. Results of two experiments about spatial statements production allowed to point out that mental workload is modulated by the target position relative to the addressee. According to the target location, the speaker must operate or not cognitively costly mental transformations to take the addressee perspective. However this workload could be lowered by means of visual cues. The last experiment focused on the understanding of spatial statements. It showed that statements centered on the addressee are the easiest to understand when the task is also centered on the addressee. Some exocentered statements could also induce a lower mental workload but only in some conditions. Results are discussed in relation to the least collaborative effort principle and the spatial frames of reference theory. This work opens new leads to facilitate remote collaboration through virtual environments.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2016 par Université Rennes 2 à Rennes

Collaboration à distance : étude de la compréhension mutuelle dans les environnements virtuels collaboratifs immersifs : le cas de la communication spatiale


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2016 par Université Rennes 2 à Rennes

Informations

  • Sous le titre : Collaboration à distance : étude de la compréhension mutuelle dans les environnements virtuels collaboratifs immersifs : le cas de la communication spatiale
  • Détails : 1 vol. '193 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 148-156. 160 réf. bibliogr. Annexes
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.