L’habitat fortifié et fossoyé dans le Vannetais et le Porhoët : étude de la structuration des pouvoirs et du peuplement au Moyen Âge (Xe-XIIIe siècles)

par Lucie Jeanneret

Thèse de doctorat en Archéologie

Sous la direction de Pierre-Yves Laffont.

Soutenue le 20-01-2016

à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes) , en partenariat avec Université européenne de Bretagne (PRES) , LAHM (laboratoire) et de Centre de Recherche en Archéologie, Archéosciences, Histoire (laboratoire) .

Le président du jury était Florian Mazel.

Le jury était composé de Luc Bourgeois, Hervé Mouillebouche.

Les rapporteurs étaient Anne-Marie Flambard Héricher, Philippe Racinet.


  • Résumé

    Les recherches menées ont pour but d’étudier les processus de mise en place des réseaux castraux ainsi que l’impact des résidences fortifiées sur la mise en place et la gestion des nouveaux territoires seigneuriaux émergents au Moyen Âge.L’inventaire réalisé des sites fortifiés et fossoyés des Xe-XIIIe siècles conservés dans les anciens comtés de Vannes et de Porhoët permet d’éclairer ces questions. L’investissement du pouvoir comtal puis ducal sur le littoral notamment montre ainsi les modalités d’affirmation des grands aristocratiques sur leur territoire. L’émergence de nouveaux lignages est manifeste dès le XIe siècle. En marge des possessions ducales, s’implantent alors des vicomtés majeures : celle de Porhoët au Xe siècle, puis celle de Rohan au XIIe siècle au plus tard. L’émergence de ces deux grandes entités entraînede nombreuses recompositions politiques durant trois siècles et c’est finalement tout le processus d’émergence d’une seigneurie qui peut être perçue au travers de la gestion des fortifications. L’inventaire révèle également la grande multiplicité des sites fossoyés, tant dans leur forme que dans leurs usages. Ceux-ci sont des résidences des lignages nobles qui se multiplient à partir du XIIe siècle et présentent des caractères architecturaux multiples qui sont détaillés ici. Ilsparticipent, à leur échelle, à la gestion et au maillage territorial mis en place par les seigneurs châtelains. La documentation écrite et archéologique, complétée par une analyse cartographique, révèle alors une période de gestation des réseaux, castraux et urbains, avant une stabilisation à partir de la fin du XIIIe siècle.

  • Titre traduit

    Fortified sites in the ancient counties of Vannes and Porhoët : structuration of powers and settlements in the Middle Ages (10th-13th centuries)


  • Résumé

    This research aims to study the establishment process of castral networks and the impact of fortified residences on the establishment and management of new emerging feudal territories in the Middle Ages. The inventory of moated andfortified sites of the Xth to XIIIth centuries, preserved in the former counties of Vannes and Porhoët, sheds light on these questions. The involvement of the power of earls and dukes on the coast shows the affirmation of the great aristocratic manner on their territory. The emergence of new lineages is evident from the XIth century. On the sidelines of the ducalpossessions, then implanted major viscounties : the viscounty of Porhoët during the Xth century, and the viscounty of Rohan, in the XIIth century at the latest. The formation of these two great entities leads to many political realignmentsduring three centuries and it is finally the whole process of emergence of a lordship which can be perceived through the management of fortifications. The inventory also reveals the great multiplicity of moated sites in both their form and their uses. These are the residences of noble lineages that multiply from the XIIth century and have several architectural features, which are detailed here. They participate, to their scale, to management and territory network set up by the lords. Archives and archaeological documentation, completed by a mapping analysis, reveals a period of network gestation, both castraland urban, before a stabilization, starting in the late thirteenth century

Accéder en ligne

Par respect de la propriété intellectuelle des ayants droit, certains éléments de cette thèse ont été retirés.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2016 par Université Rennes 2 à Rennes

L'habitat fortifié et fossoyé dans le Vannetais et le Porhoët : étude de la structuration des pouvoirs et du peuplement au Moyen Âge (Xe-XIIIe siècles)


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2016 par Université Rennes 2 à Rennes

Informations

  • Sous le titre : L'habitat fortifié et fossoyé dans le Vannetais et le Porhoët : étude de la structuration des pouvoirs et du peuplement au Moyen Âge (Xe-XIIIe siècles)
  • Détails : 2 vol. (1023 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 635-689. Table des figures. Inventaire des sites (vol. 2)
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.