Archéologie du bâti mégalithique dans l'ouest de la France

par Florian Cousseau

Thèse de doctorat en Archéologie et archéométrie

Sous la direction de Luc Laporte.


  • Résumé

    La recherche mégalithique récente sur les tumulus néolithiques dans l'ouest de la France s'intéresse de plus en plus à l'architecture dans son intégralité. Cependant, nos connaissances restent inégales. Les données architectoniques, liées au chantier de construction, sont quasi inexistantes comparées aux données architecturales, sur les aspects formels et ornementaux. De même, les deux sont plus nombreux pour les blocs de gros module (orthostates et tables de couverture) que pour les maçonneries en pierre sèche qui composent pourtant majoritairement les masses tumulaires. Cette thèse a donc pour but d'équilibrer et d'améliorer notre compréhension de ces architectures grâce au développement d'une méthodologie adéquate à la lecture de l'ensemble des élévations. Elle adapte l'archéologie du bâti, utilisée pour les édifices historiques, aux principes de l'architecture mégalithique. Son application comprend deux étapes. La première concerne des édifices de plan circulaire, peu étudiés. Les sites examinés sont le cairn III du tumulus C de Péré à Prissé-la-Charrière (Deux-Sèvres), l'édifice B de la nécropole de la Boixe à Vervant (Charente) et la Motte de la Jacquille à Fontenille (Charente). Cette étape aboutit à une synthèse globale sur les tumulus de ce type. La deuxième étape vise à comprendre l'évolution à la fois architectonique et architecturale des édifices mégalithiques. Elle inclue l'étude du tumulus de Carn à Ploudalmezeau (Finistère), ainsi que celle du long tumulus sud de Barnenez à Plouezoc'h (Finistère), tous deux mis au jour par P.-R. Giot, dont les fouilles laissaient supposer des phasages complexes. De plus, ces deux édifices contiennent la quasi-totalité des voûtes en encorbellement en bon état dans l'ouest de la France, ouvrant un axe de recherche particulier sur ce type de couverture.La synthèse des études architecturales de ces différents sites permet un bilan sur l'approche méthodologique des architectures mégalithiques, et amène des discussions et des perspectives d'études sur les temps de la construction et l'évolution architecturale pour l'ensemble du mégalithisme dans l'ouest de la France. Cette synthèse offre également une nouvelle vision des sociétés néolithiques qui ont commandé, construit, utilisé, aménagé et abandonné ces architectures.

  • Titre traduit

    Megalithic building archaeology in Western France


  • Résumé

    Recent megalithic research on Neolithic tumulus in western France takes more and more interest in architecture in its entirety. However, our knowledges remain uneven. The architectonic data, related to the construction site, are almost nonexistent compared to the architectural data, about the formal and ornamental aspects. Moreover, both are more numerous for the massive blocks (orthostats and cap stones) than for the dry stone masonry which however is the predominant part of a tumulus. This thesis aspires to balance and improve our understanding of these architectures by developing an appropriate methodology to read all kinds of elevations. It adapts the building archeology, used for historical edifices, to the megalithic architecture principles. Its application has two steps. The first concerns the little studied circular plan buildings. The examined sites are the cairn III of the tumulus C of Péré at Prissé-la-Charrière, the edifice B of Boixe necropolis at Vervant and the Motte de la Jacquille at Fontenille. This step results in a global synthesis on the tumulus of this type. The second step aims to understand both architectonic and architectural evolutions of megalithic buildings. It includes the study of the Carn tumulus at Ploudalmezeau, as well as the south tumulus of Barnenez at Plouezoc'h, both revealed by P.-R. Giot whose excavations had suggested complex phasings. Furthermore, these two buildings contain almost all the corbelled vaults in good condition in the west of France, opening a particular research axis on this type of covering. The architectural studies synthesis of these different sites allows an assessment of the methodological approach of the megalithic architectures and lead to discussions and perspectives of studies about the times of the construction and the architectural evolution for the whole megalithism in western France. This synthesis also gives a new vision of Neolithic societies who ordered, built, used, restructured and abandoned these architectures.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 06-06-2019

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.