La coopération de défense et de sécurité française en Afrique de l'Ouest : une géopolitique du postcolonial francophone

par Oswald Padonou

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Romain Pasquier et de Frédéric Joël Aivo.

Soutenue le 24-03-2016

à Rennes 1 , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme, des organisations et de la société (Rennes) , en partenariat avec Arènes (Rennes) (laboratoire) et de Université Bretagne Loire (ComuE) .

Le jury était composé de Philippe Garraud.

Les rapporteurs étaient Jean Joana, Prudent Victor Topanou.


  • Résumé

    La coopération structurelle et opérationnelle de défense et de sécurité entre la France et les Etats francophones de la CEDEAO est caractérisée par des configurations différenciées observées d’un Etat à un autre et par la prévalence d’une interdépendance stratégique entre la France et ses partenaires. Depuis 2007, outre le renouvellement des accords instituant un partenariat de défense entre la France et certains de ces partenaires, cette coopération s’insère dans un contexte marqué par la régionalisation des enjeux et des solutions de sécurité ainsi que l’intérêt de nouveaux acteurs favorisant un afflux d’offres d’assistance et de coopération. On sort donc du « huis-clos » bilatéral des accords post-indépendances et des pratiques qui en ont résulté, pour analyser la relation Afrique-France à l’aune de plusieurs paramètres déterminés par ses évolutions récentes. Cette étude ambitionne dans une perspective postcolonialiste, de déconstruire les oppositions binaires et la généralisation en apportant des outils de mesure et de comparaison de la coopération, dans le temps et dans l’espace ; en mettant en exergue les nuances ; en proposant une typologie et surtout en relevant les bénéfices que procure la coopération à chaque catégorie d’acteur. A partir de la théorie du comportement coopératif de Robert Axelrod, notamment sa variante « donnant-donnant », il est démontré que la pérennisation de la coopération réside dans l’intérêt des parties à coopérer qui surpasse l’abstention. En raison de ce dépassement du « fait » et de « l’héritage colonial », le postcolonialisme pourrait alors représenter un modèle d’analyse des relations internationales contemporaines et la Francophonie, un espace empreint de « profondeur stratégique ».

  • Titre traduit

    The French defense and security cooperation in West Africa : geopolitics of francophone postcolonial.


  • Résumé

    Structural and operational defense and security cooperation between France and Francophone states of ECOWAS is characterized by different configurations depending on the perspectives of each stakeholder. They are also characterized by strategic interdependence between France and its partners. Since 2007, besides the renewal of agreements setting up a defence partnership between France and its partners, this cooperation is taking place in a context marked by the regionalization of stakes and security responses in the West African region and the increasing interest of non-traditional actors providing increasing flows of assistance and cooperation. These new parameters breaking the traditional behind “closed-doors” of bilateral post-independance agreements, practices and interpretations that were traditionally mobilized to analyse Africa-France relations. By using a postcolonial perspective, this study aims at deconstructing conventional binary oppositions and generalizations by bringing in new tools of comparison of cooperation, in time and space and by highlighting the nuances. It also aims at suggesting a typology of the benefits that different categories of actors gain from this cooperation. Building on Robert Axelrod’s theory of cooperative attitude, and its ”win-win” component, this study demonstrates that the lasting of cooperation resides in the interests each party finds in cooperating beyond abstaining. Due to this capacity to rise above the "fact" and "colonial legacy", the postcolonialism could then be a model of analysis of contemporary international relations and “Francophonie”, a space marked of "strategic depth".

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.