Impact des stimuli visuels sur la réactivité émotionnelle

par Laurine Belin

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Laurence Henry et de Martine Hausberger.

Soutenue le 11-03-2016

à Rennes 1 , dans le cadre de Vie-Agro-Santé , en partenariat avec Université Bretagne Loire (ComUE) et de EthoS (laboratoire) .


  • Résumé

    Au cours de cette thèse, nous nous sommes demandé si certains stimuli visuels pouvaient avoir une valence émotionnelle universelle chez les vertébrés. Une première série d’expériences a été réalisée en laboratoire sur diverses espèces d’oiseaux. Au terme de ces expériences, un stimulus visuel en particulier a pu être identifié : lors de sa diffusion ce stimulus a induit 1) des retraits/envols rapides (i.e. environ 2 secondes après le début de la diffusion) chez une majorité d’individus ; 2) un changement de trajectoire d’un groupe d’oiseaux en vol, et 3) a gardé une valence émotionnelle négative pour les oiseaux, même après des diffusions répétées. Dans une seconde phase, ce même stimulus a été testé sur une large gamme d’espèces d’oiseaux en conditions naturelles. Nous avons alors pu 1) valider l’impact émotionnel négatif de ce stimulus ; 2) révéler une sensibilité différente aux caractéristiques chromatiques du stimulus selon l’espèce, mais également 3) son efficacité à long-terme sur des oiseaux en contexte alimentaire. Enfin, la perception de stimuli visuels dont la valence émotionnelle était connue chez les oiseaux, a été étudiée chez le cheval et l’Homme. Il a été mis en évidence que certains stimuli capturaient l’attention de ces 2 espèces De plus, la présence d’un trouble du spectre autistique semble influencer la perception de certains stimuli visuels. Ce travail de thèse a mis en évidence l’existence d’un stimulus visuel ayant une valence émotionnelle universelle chez les oiseaux. L’influence de deux facteurs principaux sur la perception de cette valence émotionnelle a été également révélée : 1) facteur spécifique et 2) facteur développemental.

  • Titre traduit

    Impact of visual stimuli on emotional reactivity


  • Résumé

    In this thesis, we wondered if some visual stimuli could have universal emotional valence in vertebrates. A first series of experiments was conducted in the laboratory on various species of birds (e.g. starlings, Japanese quail and raptors). Each species of bird tested, negatively perceived a visual stimulus in particular. Indeed, during its display this stimulus induced 1) rapid withdrawals/takeoffs in a majority of individuals (about 2 seconds after the start of the display); 2) a change of trajectory of a group of birds in flight, and 3) kept a negative emotional valence for birds, even after repeated displays. In a second phase, the same stimulus was tested on a wide range of bird species (eg shorebirds, gulls, ducks and pigeons) under natural conditions. We were then able to 1) validate the negative emotional impact of this stimulus; 2) reveal a different sensitivity to color characteristics of the stimulus according to species, and also 3) its long-term effectiveness on bird food context. Finally, the perception of visual stimuli whose emotional valence was known in birds has been studied in horses and humans. Visual attention was mainly noted in these two species. Moreover, the presence of an autism spectrum disorder seems to influence the perception of certain visual stimuli. This work has highlighted the existence of a visual stimulus with universal emotional valence in birds. The influence of two factors on the perception of the emotional valence was also revealed: 1) specific factor and 2) developmental factor.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 11-03-2021

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.