L'"activité didactique" des enseignants de l'école primaire : étude de cas en géographie

par Anne Serriere-Glaudel

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Gilles Baillat.

Soutenue le 18-11-2016

à Reims , dans le cadre de Ecole Doctorale Sciences de l'Homme et de la Société , en partenariat avec (CEREP) - Centre d'Études et de Recherches sur les Emplois et les Professionnalisations (laboratoire) .

Le président du jury était Jean-François Marcel.

Le jury était composé de Gilles Baillat, Thierry Philippot, Daniel Niclot.

Les rapporteurs étaient Jean-François Thémines, Frédéric Saujat.


  • Résumé

    Nous abordons l’ « activité didactique » des enseignants comme le processus, individuel et collectif, d’élaboration et de réalisation de la tâche, lorsque celle-ci consiste à enseigner et faire apprendre des savoirs disciplinaires. Nous nous intéressons à l’activité didactique des enseignants de l’école primaire en géographie, en considérant qu’elle s’actualise en situation d’interaction avec les élèves dans le « discours géographique de l’enseignant ». Pour cela, nous mobilisons un cadre de didactique de la géographie, fondé sur l’interrogation du rapport à l’espace terrestre des individus, et nous y intégrons des apports de l’ergonomie et de la clinique de l’activité.L’étude repose sur l’analyse de quatre « unités d’enseignement » de géographie menées avec des élèves de 9 à 11 ans et d’un corpus issu des entretiens d’autoconfrontation simple et croisée avec les enseignants concernés.Les résultats présentent, à la fois, la singularité et le caractère générique de l’activité didactique et des discours géographique des enseignants. Ils mettent en évidence la place importante qu’occupent les ressources issues de l’expérience personnelle du monde, de la géographie scolaire et de la prescription endogène dans l’activité didactique des enseignants polyvalents. L’analyse des autoconfrontations met au jour le rôle central de la mobilisation subjective dans l’élaboration de la tâche et dans l’ouverture d’une zone de développement potentiel de l’activité didactique des enseignants.

  • Titre traduit

    Didactic activity of primary school’s teachers : a geography cas study


  • Résumé

    We approach the teachers’ “didactic activity” as the individual and collective process of drawing up and realizing the task, when this one involves both teaching and instructing disciplinary knowledge. We will focus on primary school teachers’ didactic activity in geography, which becomes the “teachers’ geographical discourse” while interacting with pupils. For this purpose, we mobilize a framework of geography didactic, based on the concept of personal geographical relationship to the world, as well as some concepts of ergonomic and clinical analysis of the activity. This study is based on the analysis of four geography “teaching units”, led with 9 to 11 year- old pupils, and on a corpus resulting from self-confrontation interviews. The results present both the singularity and the generic characteristic of the didactic activity and of the teachers’ geographical discourses. They highlight the important place taken up by the resources produced by the individual world experience, by the subject matter and by the endogenous prescription within the didactic activity of the pluri-disciplinary teachers. The analysis of the self-confrontation interviews reveals the central role of subjective mobilization in the drawing up of the task and in the opening of a potential development area of the teachers’ didactic activity.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne (Bibliothèque électronique). Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.