The sleeping brain at work : perceptual processing and learning in human sleep Thomas Andrillon

par Thomas Andrillon

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Sid-Ahmed Kouider el Ouahed.

  • Titre traduit

    Le cerveau dormant au travail : traitement et apprentissage perceptifs durant le sommeil chez l'Homme


  • Résumé

    Tous les soirs, nous nous endormons; tous les matins, nous nous réveillons. De ce qui advient entre temps nous gardons peu de souvenirs. Les personnes qui nous entourent pourraient nous dire que nous avons bougé, parlé, ri ou crié, que les émotions les plus vives ont pris le contrôle de notre corps sans pour autant avoir laissé le moindre souvenir. Ou encore, les personnes qui nous entourent ont pu bouger, parler, rire ou crier sans que nous nous en rendîmes compte le moins du monde. Ou au contraire, nous pouvons émerger de la plus fantastique des aventures dans un lit pourtant bien calme,bercé par le calme tic-tac de l’horloge. Il semble que le sommeil opère une dissociation complète entre ce qui arrive dans notre environnement immédiat et dans notre esprit,sans pour autant que la chose éveille en nous la moindre alarme. À tout moment qui plus est, nous pouvons nous réveiller et reprendre conscience de notre environnement de façon quasi instantanée. Curieusement, il semble que certains sons aient une plus grande facilité à nous réveiller que d’autres. Sommes-nous donc complètement déconnectés de notre environnement quand nous dormons ?


  • Résumé

    Every night we fall asleep and every morning we wake up. From what happens in the meantime, little is remembered. Others may say that we have moved, talked, laughed orcried, that the strongest and most vivid emotions took control of our body without leaving the faintest memory behind. Or others may have moved, talked, laughed or cried without our slightest notice. On the contrary, we can emerge from the most fantastic adventure in a quiet bed, cradled by a peaceable ticking clock. Without causing us much alarm, it seems that sleep entails a dissociation between what happens in ourenvironment and within our mind. Yet, at any moment, we can wake up and immediately regain consciousness of the surrounding world. Interestingly, it seems that certain sounds are more likely to awake us than others.Thus, are we completely disconnected from our environment when we sleep?


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Paris Sciences et Lettres. Thèses électroniques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.