« Expériences aberrantes » : une lecture de la société dans les romans expérimentaux de la Grande-Bretagne et de la France entre 1945 et 1975

par Andrew Hodgson

Thèse de doctorat en Langues et littératures étrangères

Le président du jury était William E. Dow.

Les rapporteurs étaient Vanessa Guignery, Philippe Roussin.


  • Résumé

    «Expériences aberrantes» : Une lecture de la société dans les romans expérimentaux de la Grande-Bretagne et de la France entre 1945 et 1975, conteste l’idée d’un rôle secondaire du roman expérimental dans le contexte socio-culturel d'après-guerre. Ma thèse resitue le roman expérimental britannique et français de cette période dans un espace de correspondances critiques ce qui permet de remettre en cause un certain nombre d’affirmations qui perdurent à son sujet et de proposer une nouvelle approche critique de ce corpus.Je soutiens qu’un regard aveugle, ou appropriatif, tourné vers ces textes, les a dépouillés de leur reflet du social ; c’est ce qui m’a poussé à tenter de les restituer dans leur contexte d'origine. C’est dans ce but que, à quelques exceptions près, je relie le roman expérimental à ses principes originels, tel qu’ils furent exposés par Émile Zola dans Le Roman expérimental (1880), à savoir une « cellule blanche » au sein du « circulus social », qui recèle le potentiel de « guérir » la société de ses délires. C’est à cette fin que cette thèse vient imiter les procédés de la médecine expérimentale ; avec trois étapes, chacune constituant un stade du traitement expérimental d’une maladie sociale. De ce fait, la première partie aborde la perception de la maladie, où j’observe le reflet des relations sociales et de la présence culturelle dans le roman expérimental. Je présente aussi les symptômes de cette maladie, décrits comme des problématiques d'histoire, de la culture dominante, et de l’exercice même de la critique. La deuxième partie conduit cette étude à sa phase de diagnostic de la maladie qui est dressé à travers l’étude du contenu des romans expérimentaux. La troisième partie, enfin, tente d’étudier les outils expérimentaux employés afin de déconstruire ces délires ; donc de manifestement essayer de ‘guérir la société’ de la maladie décrite dans les parties précédentes.

  • Titre traduit

    “Aberrant experiments” : reading society in the novel experiments of Britain and France 1945-1975


  • Résumé

    “Aberrant experiments”: reading society in the novel experiments of Britain and France 1945-1975 contests the reduced position of the experimental novel in the post-war socio-cultural sphere. My thesis situates the experimental novel of the period in Britain and France in a space of critical connectivity that both challenges a number of prevailing critical orthodoxies, and potentially offers new avenues of critical attention within the subject. I also argue that the blind, or appropriative, eye turned to these texts has acted to disjoint them from their potential social reflections, and here try to reposition them within their native atmosphere; thus refind this ground. To such an end, I, with some exceptions, return the experimental novel to its original tenets as set out in 1880 by Émile Zola in Le Roman expérimental as a ‘white cell’ within the ‘social circulus’ that harbours the potential to ‘cure’ society of its ‘delusions’, and develop this schema further. As such, this thesis mimics the processes of experimental medicine; in which its three partitions deal each with a different stage of the experimental treatment of a social illness. In such, the first partition approaches the perception of sickness; where I observe depictions of social relation and cultural presence in the experimental novel, and the symptoms of illness there-in described as issues of history, dominant culture; and indeed the field of critique itself. Following this, the second partition brings the study into the phase of diagnosis of sickness; where the illness itself is diagnosed through a content study of the experimental novel. This then follows to the third and final partition, which attempts to view the experimental techniques employed in order to ‘break down’ these delusions; in essence attempt to indeed ‘cure society’ of the sickness described in the preceding partitions.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Communautés d’Universités et d'Etablissements Université Paris-Est. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.