Les dispositifs de prévention du vieillissement en France : articulations et place des activités physiques

par Christine Caluzio

Thèse de doctorat en Staps

Sous la direction de Cécile Collinet et de Pierre-Olaf Schut.

Soutenue le 03-10-2016

à Paris Est , dans le cadre de Ecole doctorale Cultures et Sociétés (Créteil ; 2015-....) , en partenariat avec Laboratoire Analyse Comparée des Pouvoirs (Champs-sur-Marne, Seine-et-Marne) (laboratoire) et de Analyse Comparée des Pouvoirs (laboratoire) .

Le président du jury était Dominique Bodin.

Le jury était composé de Pia-Caroline Henaff-Pineau.

Les rapporteurs étaient Éric Dugas, Luc Collard.


  • Résumé

    Pendant près d’un siècle, la France construit une politique de la vieillesse résultant de la progressive mise sur l’agenda politique de la question du vieillissement de la population dont la prise en charge se tournera récemment vers la problématique de sa prévention dans l'objectif d’un « vieillissement actif », en santé et/ou d’un « bien-vieillir ». Dans cette perspective, nourrie des avancées scientifiques et des transformations sociales, la prévention du vieillissement va intégrer dans les différents textes et dispositifs les activités physiques et sportives (APS) comme outil fondamental. On observe ainsi au détour des années 2000 en France, l’inscription des APS au sein des politiques publiques de prévention. Notre travail se propose de tracer la place des APS dans les différents textes de politique de la vieillesse au niveau international et national pour comprendre quand, comment et pourquoi celles-ci apparaissent incontournables. Nous plaçons aussi la focale sur les différents dispositifs de prévention du vieillissement mobilisant les APS aux différentes échelles des politiques publiques en France. Nous mettons alors au jour la présence d’une multitude d’acteurs publics et privés issus de secteurs d’activités différents et une forte fragmentation des dispositifs ainsi qu’une pluralité de modèles d’interventions dont les formes de coordination restent partielles.

  • Titre traduit

    Prevention of aging and physical activities


  • Résumé

    For nearly a century, France has been gradually building its policy on ageing, as the topic took a larger and larger part in the political agenda. It has recently concentrated on prevention, to aim for active ageing, healthy ageing or ageing well. As a result, in a backdrop of scientific progress and social transformations, sports and physical activities have become the main tool of ageing prevention strategies.It was in the 2000’s that sports and physical activities became fully part of the French public policy for prevention. Our research is especially concerned with the international and national ageing policies, which use sports and physical activities as a privileged tool to keep seniors healthy. The aim is to understand when, how and why sports and physical activities became the cornerstone of these policies.We will also focus on the various schemes which rely on sports and physical activities and which are currently implemented across the country at each level of public policy making.We will show that there are a huge number of private and public actors, with all kinds of expertise, who take part in these schemes. The programmes of action are numerous and varied, but appear fragmented and sometimes lacking in coordination.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Communautés d’Universités et d'Etablissements Université Paris-Est. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.