Potentiel fonctionnel des outils bifaciaux au Pléistocène moyen en contexte méditerranéen. Analyse de la structure et des macro-traces des outils bifaciaux de la Caune de l’Arago, Terra Amata, Orgnac 3 et du Lazaret.

par Cyril Viallet

Thèse de doctorat en Préhistoire

Sous la direction de Sophie Grégoire et de Robert Sala i Ramos.

Soutenue le 24-10-2016

à Perpignan en cotutelle avec l'Universitat Rovira i Virgili (Tarragone, Espagne) , dans le cadre de École Doctorale INTER-MED (Perpignan) , en partenariat avec Histoire naturelle de l'homme préhistorique (Paris) (laboratoire) .

Le jury était composé de Hubert Forestier, Agnès Lamotte, Eric Boëda, Laurence Bourguignon.

Les rapporteurs étaient Hubert Forestier, Agnès Lamotte.


  • Résumé

    Les différentes et nombreuses études menées sur le biface depuis le XIXème siècle, révèlent une multiplicité de fonctions potentielles, donnant l’image d’un outil polyfonctionnel. Néanmoins, cette vision est biaisée et découle de l’absence de corrélation entre les données issues des analyses fonctionnelles et la classification typologique en vigueur. Ainsi l’objectif de ce travail est de constituer des groupes d’outils bifaciaux aux potentiels fonctionnels communs et de les rattacher, quand cela est possible, à un mode d’action spécifique. Pour cela, ce travail se propose de corréler les données productionnelles et fonctionnelles par le biais d’une analyse structurelle, expérimentale et tracéologique. Cette dernière a été effectuée aux dépens de 5 séries de bifaces provenant de 4 sites du Sud-Est de la France, datés du Pléistocène moyen. Les résultats obtenus permettent de mettre en évidence neuf groupes de bifaces avec des potentialités fonctionnelles spécifiques. Parmi ces groupes, trois sont corrélés à des fonctionnements eux-mêmes particuliers. Ainsi, pour les sites étudiés, le terme de biface recouvre a minima trois types d’outils : des outils de coupes rentrantes caractérisés par un tranchant d’angle aigu sur un bord en association avec la pointe ; des outils de coupe en percussion lancée caractérisés par un tranchant transversal sur un support avec une base corticale épaisse ; et des outils portant des traces de percussion sur une pointe robuste associée à une base épaisse et corticale, potentiellement destinés à fouir/creuser. Il apparaît ainsi que, dans le Sud-Est de la France au Pléistocène moyen, le biface n’est pas un outil polyfonctionnel. Le terme recouvre ici plusieurs groupes d’outils bifaciaux aux potentialités fonctionnelles diverses. Deux fonctionnements principaux - translation longitudinale et percussion lancée indirecte - sont associés à des outils bifaciaux présentant des morphologies spécifiques. Il est possible d’observer un usage du façonnage bifacial différent en fonction des gisements. Les différents outils bifaciaux ne sont pas tous représentés de la même manière, reflétant des contraintes extrinsèques ou intrinsèques et ajoutant de la variabilité à la définition de l’Acheuléen.

  • Titre traduit

    Functionnal potential of bifacial tools in the middle pleistocene of the mediterranean area. Structural and use-wear analysis of bifacial series of Caune de l'Arago, Terra Amata, Orgnac and Lazaret Cave


  • Résumé

    Since the XIX century dinstinct and numerous studies on bifaces reveal a multiplicity of potential function, giving the impression of a multifunctional tool. However this vision is biased and come from the absence of correlation between data from functional analyses and data from typological classification. Thus the objective of this work is to compose bifacial tool group depending from them potential function and when it’s possible to link them to a specific action.For this purpose, this works intend to correlate productional and functional data by structural, experimental and traceologic analyses. The latter has been done on 5 biface serie from 4 sites in the South-East France, dated from the Middle Pleistocene.Achieved results highlight nine biface groups with specific functional potentiality. Among these groups, three are correlated with particular function. Thus, for the site studied, the term biface cover a least three tools type: “coupe rentrante” tools characterize by an acute angle edge on a board associated with the tip; cutting tools in pitched percussion characterize by a transversal edge on a support with a thick cortical base; and tools bearing percussion marks on a robust tip associate to a thick and cortical base, potentially aim to dig.In the South-East France during the Middle Pleistocene the biface doesn’t appears to be a multifunctional tool. This term cover here different bifacial tool group with diverse functional potentiality. Two principal functions – longitudinal translation and indirect pitch percussion- are associate to bifacial tools presenting specific morphology. It is possible to observe a different use of the bifacial “faconnage” depending the deposit. Bifacial tools are not represent in the same way, reflecting extrinsic or intrinsic constraint and adding variability for the Acheulean definition.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Perpignan Via Domitia. Service commun de la documentation. Section Lettres et Sciences humaines.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.