Représentation filmique de la frontière et du voyage migratoire : Trois exemples du cinéma contemporain

par Cecilia Pita Alva

Thèse de doctorat en Etudes iberiques et latino americaines

Sous la direction de Daniel Meyran.

Soutenue le 16-06-2016

à Perpignan , dans le cadre de École Doctorale INTER-MED (Perpignan) , en partenariat avec Centre de recherches ibériques et latino-américaines (Perpignan) (équipe de recherche) et de Centre de recherches ibériques et latino-américaines / CRILAUP (laboratoire) .


  • Résumé

    La frontière nord du Mexique est une sorte d’aimant qui attire d’immenses migrations humaines. Bien que cette «arrière-mur » entre les deux pays soit l’une des plus longues, dangereuses et traversées du monde, elle est aussi l’une des plus « poreuses » et de plus filmées. La problématique de cette recherche se pose sur la façon dont la frontièreentre le Mexique et les États-Unis est construite, filmiquement parlant, dans un corpus précis de films. Les travaux proposés sont : Los que se quedan (Juan C. Rulfo et Carlos Hargerman, 2008), Norteado (Rigoberto Pérezcano, 2009),également la production étasunienne, A better life (Christian Weitz, 2011). Ma recherche se fonde sur l’hypothèse selon laquelle la trilogie représente la frontière en trois étapes ou facettes de la frontière. D’un point de vue physique ougéographique, dans Los que se quedan la frontière est bien lointaine, elle est vue depuis le Sud. En revanche, dans Norteado la frontière commence à « s’approcher», jusqu'à sa traversée. Tandis que, dans A better life, la frontière estvue depuis le Nord. Le spectateur « construira » la frontière à travers un voyage migratoire, en trois degrés, trois faces et trois films. La focalisation de Los que se quedan se centre sur les témoins plutôt que sur la frontière comme espace. Norteado, se focalise sur deux aspects : la frontière comme un espace ressenti par le personnage en transit. A better life met l’accent sur les ressentiments du protagoniste face à la frontière.

  • Titre traduit

    The border and migratory journey filmic representation : Three examples of contemporany cinema


  • Résumé

    The border between Mexico and the United States is known for being one of the largest, busiest and most dangerous in the world. This "barrier-wall" is not only one of the most extensive, dangerous and crossed in the world, but it is also one of the most "porous" and the most filmed. This doctoral thesis focuses on the representation of that real and imaginary border in cinema. The purpose is to study what elements are used, which ones are reoccurring and how they are related in a corpus of three films whose constants are: the trip, the wait and the failure or success of crossing the border. The corpus is framed in Those Who Remind (Los que se quedan, Juan Rulfo y Carlos C. Hargerman, 2008), Norteado (Rigoberto Pérezcano, 2009), and A Better Life (Christian Weitz, 2011). Together these movies make a kind of a circle where the border, the journey and the crossing are rewritten. Our research is founded on the hypothesis that the trilogy represents the frontier in three stages or facets. From a physical or geographical point of view, in Los que se quedan, the border is perceived as a faraway place, it is seen from the “South”. In Norteado, the border gets closer until the immigrant crosses it. Meanwhile, in A better Lifethe borderline is situated far from the geographical line: In the “North”. The trilogy shows the movement of the border through the immigrant figure, in a trip which is performed in three moments. The spectator “constructs” the border through a migratory journey in three degrees, three faces and in three films. The concentration of Los que se quedan is on the characters rather than on the frontier as a space. Norteado focuses on two aspects: the border as a geographical place and what the character feels in transit. A better Life emphasizes on how the characters feel in front of the border.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Perpignan Via Domitia. Service commun de la documentation. Section Lettres et Sciences humaines.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.