Les nouvelles expériences au monde de l'individu géolocalisé

par Yann Bruna

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Francis Jauréguiberry.


  • Résumé

    Parce qu’ils font l’objet d’une utilisation intensive ces dernières années et que leur adoption suit une courbe similaire à celle du taux de pénétration du smartphone, les services de géolocalisation se sont rapidement et solidement ancrés dans le quotidien des individus hyperconnectés. Nous nous interrogeons dans cette recherche doctorale sur les nouvelles expériences au monde qui découlent de l’usage de ces dispositifs à travers une enquête qualitative menée auprès de 62 individus. Nos premiers résultats mettent en évidence que ces services, au même titre que d’autres technologies de l’information et de la communication, contribuent grandement à un réinvestissement des espaces et des lieux, à une relativisation des distances kilométriques et à de nouveaux rapports au temps marqués par une accélération continue et une recherche de l’immédiateté. Mais, les applications géolocalisées se voulant aujourd’hui de plus en plus socialisantes, nous avons également relevé et analysé de nouvelles stratégies de regroupement, d’évitement, de surveillance voire de contrôle entre des individus. Cela amène parfois à de nouveaux rapports de forces entre un géolocalisant et un géolocalisé, intimement liés aux problématiques de la visibilité, de la visualité et de l’anonymat dans un espace urbain hybridé où le partage de la position géographique est devenu quasiment permanent.

  • Titre traduit

    How to experience the world using location-based services


  • Résumé

    Because of their increasing and intensive use over the last few years, roughly similar to the smartphone penetration rate, Location-Based Services (LBS) have quickly and strongly become rooted in the everyday’s life of the hyperconnected user. We are questionning ourselves in this PhD research on the new experiences to the world brought by the use of such devices throughout a qualitative survey conducted among 62 LBS users. Our first results highlight that those LBS, like some other information and communication technologies, largely contribute in the reinvestment of space and places, while they are creating a relativization of metric distance over the temporal one and new ways to experience time defined by a continuous acceleration and a search for immediacy. But, as LBS are becoming more and more socializing, we also noticed and analyzed new grouping and dodging strategies, as well as new ways to watch over and possibly control people. This sometimes leads to new balances of power between the one who is tracking and the one who is being tracked, deeply linked to discussions over visibility, visuality and anonymity in a hybrid urban space where the share of location has become almost continuous.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Pau et des Pays de l'Adour. Service Commun de la Documentation. Pau-SCD-Bib. électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.