Le Service éternel : ethnographie d’un esclavage amérindien (Yuqui, Amazonie bolivienne)

par David Jabin

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de Philippe Erikson et de Pierre Grenand.


  • Résumé

    Première ethnographie consacrée à un système d’esclavage amérindien, cette thèse est une contribution à l’anthropologie politique amazoniste et à l’anthropologie de l’esclavage. Elle se fonde sur un travail de terrain mené entre 2004 et 2011 chez les Yuqui de l’Amazonie bolivienne, des nomades de langue tupi-guarani, dernier groupe contacté dans la région dans la deuxième moitié du XXe siècle par des missionnaires évangélistes. Le service éternel est l’archéologie d’une institution, a priori révolue, par l’analyse des représentations et des pratiques de celle-ci dans la mémoire collective et la vie quotidienne. Cette étude s’appuie sur un travail d’observation participante mené au gré des pérégrinations yuqui dans différents espaces (forestier, missionnaire et urbain), un riche corpus d’archives et des documents récoltés sur le terrain. L’objectif central vise à démontrer que l’esclavage yuqui est un système de reproduction endogène de l’altérité nécessaire à la construction du Soi à la suite d’un long processus d’isolement. Composée de quatre parties qui nous emmènent des premiers temps de la conquête au second mandat du président Evo Morales, cette thèse éclaire sous un jour nouveau les relations de subordination amérindiennes, en décrivant un système de domination au sein duquel un chef autoritaire tire son prestige des esclaves. Pour comprendre cette institution servile, une attention particulière est d’abord portée aux processus de procréation et d’appropriation des individus, fondée sur la relation asymétrique de nourrissement.

  • Titre traduit

    The Eternal Service : ethnography of an Amerindian slavery (Yuqui, Bolivian Amazonia)


  • Résumé

    First ethnography dedicated to a Amerindian slavery system, this doctoral thesis is a contribution to the Amazonist political anthropology and to the anthropology of slavery. It is based on a fieldwork conducted between 2004 and 2011 among the Yuqui people of Bolivian Amazon, who are Tupi-Guarani speaking nomads. They are the last group contacted in the region in the second half of the twentieth century by Evangelist missionaries. « The Eternal Service » is an archeology of an a priori passed institution through the analysis of its representations and practices in the collective memory and everyday life. This study is based on participant observation work carried out during the Yuqui’s peregrination in three different spaces (forest, mission and the city), and on a rich body of archives and documents collected in the field. The central objective is to demonstrate that Yuqui slavery is an endogenous reproductive system of alterity, that became necessary for the construction of the Self as a result of a long process of isolation. Composed of four parts which take the reader from the early stages of the Conquest to the second mandate of the President Evo Morales, this thesis sheds a new light on Amerindian subordination relations, describing a system of domination in which an authoritarian leader’s prestige derives from slaves possession. To understand this servile institution, attention is first paid to the reproductive process and the appropriation of individuals, which is based on an asymmetrical feeding relationship.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.