Musulman-e-s : socio-sémantique historique des usages du terme musulman et enjeux contemporains de l’ethnicisation, racisation et confessionnalisation

par Marie-Claire Willems

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Stéphane Dufoix.

Le président du jury était Anne-Sophie Lamine.

Le jury était composé de Stéphane Dufoix, Anne-Sophie Lamine, Brigitte Maréchal, Mahamet Timera, Raphaël Liogier, Simona Tersigni.

Les rapporteurs étaient Brigitte Maréchal, Mahamet Timera.


  • Résumé

    Ne se définissant pas uniquement par rapport à l’islam, le terme musulman est aujourd’hui largement polysémique en France. Cette recherche interroge donc l’usage du terme musulman et les modes d’identification sociale en tant que musulman-e-s. En première partie, elle propose une interprétation de l’évolution socio-sémantique historique du terme. Puis, en deuxième et troisième partie, elle analyse les enjeux de l’auto-catégorisation de Soi à partir d’un terrain (entretiens, questionnaires, observations). S’agit-il de se considérer d’origine musulmane et/ou de culture musulmane et/ou de religion musulmane ? Sous-tendus par la tension entre des processus d’ethnicisation, de racisation et de confessionnalisation, deux nouveaux espaces de signification sont ici développés : un nouvel usage politique questionnant la place des classes sociales, du racisme et de l’islamophobie (musulmanité) ; puis, un nouvel usage exclusivement religieux séparant la culture du religieux (muslimité). Ce dernier usage influe sur l’émergence d’une éthique islamique contemporaine et de la recherche d’un « pur religieux ». D’une manière transversale, cette thèse pose la question de ce que veut dire « est musulman-e-s » aujourd’hui en France avec la particularité de considérer à la fois l’histoire et la construction des discours sur Soi.

  • Titre traduit

    Muslim-s : historical semantics of the uses of the word muslim and contemporary issues of ethnicization, racialization et confessionalization


  • Résumé

    The word muslim, which not only refers to Islam, is nowaday polysemous to a great extent. This research analyses the uses of the word muslim and the way in which it is used to identify as muslim-s. Firstly, it focuses on the changes of the historical semantics of the term. Then it seeks to identify, from a fieldwork perspective (interviews, observations, questionnaires), what is a stake in the self-categorisation process. Is muslim an ethnicity, a religious or a cultural category ? The ethnicization, racialization and confessionalization religious processes bring about two knew signification new spaces : a new political use which raises questions on class, race and islamophobia (muslimness) and a new confessional use who cleave culture and cult (muslimity). This last use leads to the formation of a contemporary Islamic ethics and to the search of a ”pure religious”. This transversal study asks what being muslim-s means in France today, considering history as well as self-categorisation discourses.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.