De la pierre aux métaux : dynamiques des changements techniques dans les industries lithiques au Levant Sud, IVe- Ier millénaire av. J.-C.

par Francesca Manclossi

Thèse de doctorat en Préhistoire

Sous la direction de Eric Boëda et de Steven A. Rosen.

Le président du jury était Marcel Otte.

Le jury était composé de Eric Boëda, Marcel Otte, Hubert Forestier, Boris Valentin, Guillaume Gernez.

Les rapporteurs étaient Hubert Forestier, Boris Valentin.


  • Résumé

    Le passage de la pierre aux métaux a été toujours vu comme un des changements techniques plus importants de l’histoire de l’humanité et, spécialement pour le Proche Orient et le Levant Sud, le développement de la métallurgie a été interprété comme un progrès technique strictement lié à l’essor de la civilisation. Dans cette optique, la métallurgie a toujours capturé l’attention des chercheurs, tandis que l’intérêt pour les industries lithiques a été très marginal, voire inexistant. Cependant, même si les premiers objets en métal font leur apparition pendant le Chalcolithique (Ve millénaire av. J.-C.), les outils en pierre continuent être produits et utilisés pendant toute l’âge du Bronze et le début de l’Âge du Fer (Ier millénaire av. J.-C.). La coexistence de ces deux techniques pour plus de trois millénaires représente un phénomène complexe et articulé qui nous abordons en suivant deux registres d’analyse complémentaires capables de mettre en évidence les divers facteurs qui jouent un rôle dans l’histoire des techniques, leurs trajectoires et leurs rythmes de changement. D’un côté, les logiques évolutives propres des objets, et de l’autres les contingences socio-historiques qui expliquent le succès ou l’échec d’une technique. En adoptant une approche technologique, la comparaison des productions lithiques de l’âge de métaux avec les outils en métal contemporaines a permis d’observer quelles sont les dynamiques, les mécanismes et les modalités qui expliquent la disparition du lithique et sa relation avec le développement de la métallurgie. Cependant, il ne s’agit pas s’une simple substitution d’un matériel avec un autre, mais d’une transformation profonde qui, selon des logiques qui changent pendant le temps, intervient à la fois dans la manière de concevoir les outils et dans leur place au sein des sociétés qui les produisent et les utilisent.

  • Titre traduit

    From stone to metal : dynamics of technological change in the lithic industries of the Southern Levant, 4th- 1st millennia BC


  • Résumé

    The shift from stone to metal has always seen as one of the main technological transition in the history of the mankind, especially in the Near East and in the Levant where technological progress has been seen as an indicator of the rise of civilization. In this scenario, the development of metallurgy was more attractive than lithic technology, which for a long time was neglected. However, although the first metal objects appear during the Chalcolithic (5th BCE.), flint tools continued to be produced and used through the Bronze Age and the beginning of the Iron Age (1st BCE). The coexistence of these two large scale technologies for more than three millennia represents a complex phenomenon, which we analyse from two different perspectives recognizing the various factors in the history of technology, and the trajectories and the rhythms of technological change: 1. the specific evolutionary path of the objects, technologies and techniques and 2. the socio-historical contingencies which explain the success or failure of a technique. Using a technological approach, the comparison between the chipped-stone production of the metal ages and their contemporaneous metal tools allows us to observe which dynamics, mechanisms and modalities explain the disappearance of flint industries in terms of their relationship with the development of the metallurgy. However, it is not a simple substitution from one material to another, but a deeper transformation which, according to strategies that change over time, operates both in the conception of the objects and their place into the societies producing and using them.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?