Une croissance sans limite ? : vers une nouvelle géographie de l’élevage au Vietnam

par Jean-Daniel Cesaro

Thèse de doctorat en Géographie humaine, économique et régionale

Sous la direction de Frédéric Landy.


  • Résumé

    Depuis les années 1990, le secteur de l’élevage au Vietnam subit des transformations rapides et profondes. Les productions de viande et de lait sont passées d’un système d’élevage familial intégré aux activités agricoles à un mode plus intensif et largement industrialisé. Les grandes exploitations capitalistiques se substituent progressivement à la petite paysannerie. Cette évolution soulève un certain nombre d’enjeux spatiaux. Le développement des villes, l’implantation des usines d’alimentation animale dans les campagnes, la relocalisation des bassins de production et l’essor de la production de maïs entrainent une réorganisation complète de la géographie de l’élevage au Vietnam. Cette dynamique spatiale est largement méconnue alors même qu’elle s’accélère depuis l’entrée du pays dans l’OMC en 2007. Cette thèse s’intéresse en particulier à trois districts – Thong Nhat, Mai Son et Ba Vi – dans lesquels l’élevage est une composante majeure du développement local. Les principaux résultats de cette thèse montrent que la concentration spatiale des systèmes d’élevage industriel dans un nombre réduit de régions est de fait organisée par un partenariat étroit entre autorités politiques et firmes privées qui privilégient les bénéfices économiques de cette industrialisation. Cependant, les autorités locales et les firmes impliquées peinent à prendre en compte les préjudices à moyen-terme de l’agglomération des systèmes de production sur la durabilité des anthroposystèmes. La gestion des milieux apparait laissée à la charge des communautés locales, et les fonctions de l’agriculture évoluent progressivement vers le recyclage des externalités du système d’élevage industriel.

  • Titre traduit

    An unlimited growth? : toward a new geography of livestock farming in Vietnam


  • Résumé

    Since the 1990’s, livestock sector in Vietnam has been deeply changing. Meat and milk productions are mouving from a mixed farming system towards a more intensive and industrialized production model. Concentrated animal feeding operations are progressively replacing small-scale livestock farming. This transition raises specific spatial issues. Expansion of urban areas, location of feed mills in rural areas, relocation of intensive production areas lead to a complete reorganization of the geography of livestock sector in Vietnam. This spatial dynamic is becoming an issue, especially since Vietnam has joined WTO in 2007. This thesis focuses on three districts – Thong Nhat, Mai Son et Ba Vì – where livestock plays a major role in local development. We show that spatial concentration of industrial production systems occurs in a limited number of regions. This dynamics appears to be organized by a close partnership between local authorities and private firms, with a focus on economic benefit. However, those stakeholders seem not to be in condition to manage all medium term impacts of this concentration on anthroposystem sustainability. Most of the challenges related to the Environmental management of industrial livestock systems remains in the hands of local communities. The role of agriculture progressively evolves towards the recycling of industrial livestock systems effluents.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.