La fabrique des faits-divers : le travail des journalistes faits-diversiers dans la presse quotidienne locale

par Mathieu Fiolet

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de David Lepoutre.

Le président du jury était François Vatin.

Le jury était composé de David Lepoutre, François Vatin, Gwenaële Rot, Jacques Siracusa.

Les rapporteurs étaient Gwenaële Rot, Jacques Siracusa.


  • Résumé

    L’objet de cette thèse est de comprendre comment travaille au jour le jour une catégorie spécifique de journalistes : ceux qui produisent la rubrique des faits-divers dans les journaux de presse quotidienne locale. Autant les articles de cette rubrique sont très lus, autant les lecteurs de quotidiens, les étudiants en journalisme et souvent même les collègues de ceux qui les écrivent ignorent tout ou presque de cette branche de la production du journal. Cette thèse envisage les articles de la rubrique comme des produits sortis d’une usine et se donne la mission de décrire la machine qui les fabrique. Elle s’intéresse à ses rouages que sont les différents acteurs du système, en les listant et en montrant comment ces différentes "pièces" s’associent et fonctionnent ensemble. Elle s’intéresse aux réglages de la machine, à ses ajustements, et aussi à ses dysfonctionnements. Elle s’intéresse aux différents modes de fonctionnement, qui ne sont pas les mêmes d’un journal à l’autre, ainsi qu’aux effets de ces modes de fonctionnement sur les produits qui sortent de l’usine : les articles de faits divers. L’enquête s’est déroulée par observation participante. L’auteur a occupé à plein temps, pendant un total de vingt mois, différents postes de journaliste dans les rédactions de trois quotidiens de presse locale, situés dans trois départements différents. Le travail d’investigation a été complété par une campagne d’entretiens, menée auprès d’une vingtaine d’autres journalistes employés dans treize autres quotidiens français, ainsi que par un dépouillement systématique du contenu de la rubrique dans un des quotidiens étudiés. Le principal apport théorique de cette thèse consiste en la description analytique d’un modèle spécifique de relations d’échanges entre les journalistes et les professionnels des institutions de police, de justice et de secours. Un modèle éventuellement susceptible de s’appliquer à d’autres relations de travail dans d’autres univers professionnels.

  • Titre traduit

    The factory of “faits-divers” : the work of journalists “faits-diversiers” in the local newspapers


  • Résumé

    The goal of this thesis is to understand how works a specific category of journalists from day to day: those who produce the “fait-divers” section in daily local newspapers. Even if articles of this section are very popular, newspapers readers, journalism students and even those journalist’s co-workers are ignorant of the functioning of this section. This thesis presents the “fait-divers” articles as products coming out of a factory and has the purpose to describe the machine that manufactures them. It takes an interest in its inner workings that are the different actors in the system, by listing them and by showing how these different “pieces” combine and work together. It focuses on the adjustments but also the dysfunctions of the machine. It takes an interest in the different ways of functioning, which aren’t the same from one newspaper to the other, and in the effects these ways of functioning can cause on those products coming out of a factory: the “fait-divers” articles. The investigation was conducted by participant observation. The author worked full-time during twenty months at different positions as a journalist in three different daily local newspapers located in three different districts. A series of interviews of about twenty journalists working in thirteen other French daily local newspapers was conducted, along with a systematic counting of the content of the “fait-divers” section of one of the studied newspaper, to complete this investigative work. The main theoretical contribution of this thesis involves an analytical description of a specific model of exchange relationships between journalists and state institutions such as police, judiciary, and emergency services. A model that is likely to apply to other work relationships in different professional backgrounds.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.