Distance culturelle, multiculturalisme et préjugés à l’égard des immigrés

par Yara Mahfud

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Constantina-Elena Badea.


  • Résumé

    Dans cette thèse, nous étudions le lien entre la distance culturelle perçue entre les immigrés et le groupe majoritaire français d’une part et les préjugés d’autre part, en examinant le point de vue des Français. Plusieurs facteurs peuvent influencer ce lien : l’adhésion au multiculturalisme par rapport à d’autres modèles d’intégration, la perception de ce modèle comme étant une menace à l’identité nationale ou encore la présentation du multiculturalisme en des termes abstraits (renvoyant à ses objectifs) ou concrets (renvoyant à sa mise en place dans un contexte national). Les résultats montrent que chez les Français qui adhèrent au multiculturalisme, la perception de distance culturelle corrèle plus faiblement avec les préjugés que chez les Français qui adhèrent à l’assimilation. En examinant davantage les attitudes intergroupes chez les Français qui adhèrent au multiculturalisme, nous avons montré que la perception de ce modèle comme étant menaçant pour l’identité nationale peut aussi influencer l’impact de la distance culturelle sur les préjugés : chez les Français qui perçoivent le multiculturalisme comme menaçant, la distance culturelle implique plus de préjugés que chez les Français qui le perçoivent comme moins menaçant. Une source de menace pour le multiculturalisme serait le degré d’abstraction de sa présentation, avec une menace plus importante lorsque l’on fait référence à la politique concrète mise en place dans un pays plutôt qu’au modèle idéal, abstrait. En effet, dans une étude comparative entre la France et les Pays-Bas, nous avons montré que le lien entre la distance culturelle et les préjugés à l’égard des immigrés est plus important lorsque le multiculturalisme est défini en termes concrets que lorsqu’il est défini en termes abstraits

  • Titre traduit

    Cultural Distance, Multiculturalism and Prejudice against Immigrants


  • Résumé

    In this thesis, we have studied – on the one hand – the way how perceived cultural distance between the immigrants and the French majority group is linked to prejudice by examining French people’s point of view. Several factors can influence this link: the endorsement to multiculturalism compared to other integration models, the perception of this model as a threat to national identity or the presentation of multiculturalism in abstract terms (i.e. its objectives) or concrete (i.e. its implementation in a national context). The results have shown that among the French who endorse multiculturalism, the perception of cultural distance weakly correlates with prejudice whereas it correlates more among the French who endorse assimilation’s integration model. By focusing on French people who prefer multiculturalism, we showed that the perception of this model as a threat to national identity can also influence the impact of cultural distance on prejudice. Among the French who perceive multiculturalism as threatening, cultural distance involves more prejudice than among those who perceive it as less threatening. A source of threat to multiculturalism could reside in the way it is presented – its degree of abstraction – with more threat when we refer to concrete policy achievement in a country rather than the abstract ideal model. Indeed, in a comparative study between France and the Netherlands, we showed that the link between cultural distance and prejudice towards immigrants is higher when multiculturalism is defined in concrete terms than with its abstract definition.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.