La figure de l’étranger dans l’œuvre de D. H. Lawrence : la puissance créatrice et transformatrice de l’étrange

par Fiona Fleming

Thèse de doctorat en Langues, littératures et civilisations des pays anglophones

Sous la direction de Cornelius Crowley.

Soutenue le 21-10-2016

à Paris 10 , dans le cadre de École doctorale Lettres, langues, spectacles (Nanterre) , en partenariat avec Centre de recherches anglophones (Nanterre) (laboratoire) .

Le président du jury était Nathalie Jaëck.

Le jury était composé de Cornelius Crowley, Nathalie Jaëck, Jan Borm, Michael Bell, Emily Eells, Ginette Katz-Roy.

Les rapporteurs étaient Jan Borm.


  • Résumé

    S’inspirant des théories de « dégénérescence » avancées par Nordau et Spengler à la fin du XIXe et au début du XXe siècle, Lawrence pose l’hypothèse d’un déclin physique et moral des individus et des formes sociales collectives en Europe. Il se met donc en quête, à travers le voyage et sa narration, de possibilités de « régénération » que pourraient offrir les lieux et les cultures extra-européens. Ce faisant, il analyse la confrontation entre ses personnages voyageurs européens et l’altérité culturelle qu’ils découvrent, une altérité portée à la fois par les individus étrangers et les sociétés auxquelles ils appartiennent, les lieux et les forces sacrées qui peuplent ces derniers. Lawrence postule que la régénération, ou réanimation, du sujet européen dépend de la capacité du voyageur à se laisser altérer par la puissance étrangère. Chaque œuvre examine ainsi le processus d’altération que subit le sujet européen et qui dépend de divers facteurs, tels que la relation à la patrie, la finalité poursuivie à travers le voyage, la condition sociale, l’éducation, et le genre.L’œuvre lawrencienne s’intéresse en effet majoritairement à la réanimation du sujet féminin et la plupart de ses personnages voyageurs sont des voyageuses non-accompagnées, un choix singulier pour l’époque. Pourtant, Lawrence n’envisage pas d’auto-émancipation du sujet féminin, car sa réanimation n’est possible que grâce à la rencontre érotique avec un autre masculin, porteur d’un monde étranger.Lawrence expérimente toutefois avec diverses formes de régénération, individuelle et collective, politique et spirituelle, susceptibles de contribuer au renouveau de la civilisation occidentale.

  • Titre traduit

    Foreigners and foreignness in D. H. Lawrence : the creative and transformative power of otherness


  • Résumé

    Drawing on Nordau and Spengler’s theories of “degeneration” in the late nineteenth and early twentieth centuries, Lawrence posits the idea of a physical and moral decline of both individuals and collective social forms in Europe. He therefore sets out, through his personal travels and travel narratives, on a quest for the “regenerative” possibilities which he believes non-European places and cultures may have to offer.His travel writings examine the encounter between his European characters and the cultural otherness they experience abroad in the form of foreign individuals and societies, places and the sacred powers that inhabit those places. Lawrence postulates that the “regeneration” or revitalisation of the European subject is determined by the traveller’s ability to let himself or herself be altered by the power of otherness. Each of his works thus analyses the process of alteration undergone by the European subject, which is affected by various factors such as the latter’s relationship to the home country and the end sought through travel, his social status, education and gender.Lawrence’s works are primarily concerned with the revitalisation of the female subject and most of his travelling characters are in fact unaccompanied female travellers – an uncommon choice at the time. Yet Lawrence does not contemplate the possibility of the female subject’s self-emancipation since her revitalisation can only be brought about by the erotic encounter with a male other endowed with the power of otherness.Lawrence nonetheless experiments with several types of regeneration – individual and collective, political and spiritual – which may contribute to the renewal of western civilisation.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.