Le capitalisme comme forme historique et comme pratique sociale : une contribution à la philosophie sociale à partir de Marx et de la théorie de la régulation

par Leonardo Jorge Da Hora Pereira

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Stéphane Haber.

Le président du jury était Emmanuel Renault.

Le jury était composé de Stéphane Haber, Emmanuel Renault, Ruy Fausto, André Orléan, Catherine Colliot-Thélène, Marie Cuillerai.

Les rapporteurs étaient Ruy Fausto, André Orléan.


  • Résumé

    Cette étude de philosophie sociale vise à comprendre la spécificité du capitalisme en tant que forme historique d’organisation sociale et de transformation du monde. Elle propose une réflexion descriptive et normative sur la pratique sociale capitaliste, afin de mieux cerner la complexité, la diversité et la plasticité de la dynamique capitaliste. Nous avons choisi de partir de la façon dont Marx conçoit la logique du capital sous l’angle de l’abstraction réelle, ce qui nous permet de saisir la pratique capitaliste selon les termes d’une normativité abstraite, d’un « devoir-être » qui pose comme fin « suprasensible » l’idéalisation d’une survaleur infinie. Marx fournit de précieuses ressources théoriques non seulement pour comprendre l’abstraction capitaliste, mais aussi pour déterminer les formes selon lesquelles celle-ci intervient et restructure la réalité concrète à travers l’action des capitalistes, en rendant explicites les tensions liées à une telle restructuration de l’existant selon des postulats abstraits. À travers la confrontation de la conceptualisation marxienne avec des courants plus contemporains d’interprétation de la dynamique capitaliste, comme les analyses macroéconomiques et institutionnalistes de la Théorie de la Régulation et les travaux psycho-sociologiques portant sur l’organisation néomanagériale du travail et de la consommation, nous montrons que la théorisation de la pratique capitaliste doit rendre compte de la diversité et de la plasticité de la trajectoire du capitalisme, ainsi que de la manière dont celui-ci réussit à se reproduire, même parmi tant de crises et d’obstacles, au moins jusqu'à présent. C’est pourquoi nous proposons une esquisse de modèle de pratique capitaliste qui, s’inspirant de certains aspects de la philosophie pratique kantienne (notamment le concept d’imagination), tente de forger un concept d’imagination capitaliste, lequel permet de comprendre l’ouverture constante à de nouveaux modes de réalisation des idéalisations capitalistes. Cette conception de la pratique capitaliste nous conduit finalement à repenser sur de bases plus créatives et imaginatives la critique immanente du capitalisme.

  • Titre traduit

    Capitalism as historical form and social practice : a contribution to social philosophy based on Marx and régulation theory


  • Résumé

    This work on social philosophy aims at understanding the specificity of capitalism as a historical form of social organization and transformation of the world. It presents a descriptive and normative reflection on the capitalist social practice in order to better understand the complexity, diversity and plasticity of capitalist dynamics. Our starting point is Marx’s understanding of the logic of capital as a real abstraction. This enables us to grasp the capitalist practice by way of an abstract normativity, a “duty” which sets the idealisation of an infinite surplus value as a “suprasensible” end. Marx provides valuable theoretical resources not only to understand capitalist abstraction, but also to determine the form in which it operates and restructures concrete reality through the action of capitalists. It does so by making explicit the tensions related to such restructuring. Moreover, we contrast the Marxist conceptualization with more contemporary currents of interpretation of capitalist dynamics such as the macroeconomic and the institutionalist analyses of Regulation Theory and psycho-sociological studies on the neomanagement organization of labor and consumption. In this way, we show that the theory of capitalist practice must not only reflect the diversity and plasticity of the trajectory of capitalism but also reveal how it manages to reproduce itself (at least so far) even among so many crises and obstacles. That is why we propose an outline of a model of capitalist practice inspired by certain aspects of Kantian practical philosophy (especially the concept of imagination). With this model we intend to create a concept of capitalist imagination, which helps to understand the constant openness to new embodiments of capitalist idealizations. This conception of capitalist practice finally leads us to rethink the immanent critique of capitalism on a more creative and imaginative basis.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.