L’hébergement interpersonnel entre inclusion et exclusion : l’intervention du service social comme tiers médiateur

par Gisèle Cristofol

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Geneviève Bergonnier-Dupuy.

Le président du jury était Marcel Jaeger.

Le jury était composé de Geneviève Bergonnier-Dupuy, Marcel Jaeger, Anne Gotman, Paul Durning.

Les rapporteurs étaient Marcel Jaeger, Anne Gotman.


  • Résumé

    La recherche porte sur l’hébergement interpersonnel, défini comme l’accueil informel, non professionnalisé et durable, par un hébergeur, au sein de son domicile, d’un parent, d’un ami ou d’un proche, démuni de logement. Elle est menée à partir d’une position de praticien-chercheur et se veut à la fois qualitative, compréhensive et inductive. Le terrain géographique d’investigation est la ville de Paris. Les données ont été recueillies dans cinq arrondissements auprès de quinze hébergés et douze hébergeurs et auprès de neuf travailleurs sociaux exerçant au sein du Conseil général de Paris en service spécialisé RSA (Revenu de Solidarité Active) ou dans le cadre de la polyvalence de secteur. L’hébergement interpersonnel est analysé en tant que fait social, avec ses caractéristiques et ses spécificités, puis en tant que pratique sociale signifiante pour ses acteurs, avec sa dynamique propre, régie par l’économie du don, productrice d’effets personnels et sociaux inclusifs, dans une dimension de « suppléance sociale », ou excluants pour les hébergés, parfois pour les hébergeurs. Les modalités d’intervention sociale sont étudiées, dans une perspective d’analyse des pratiques professionnelles, à partir du positionnement du service social en tant que tiers social, tiers symbolique et tiers médiateur, accompagnant les acteurs de l’hébergement dans la résolution de leurs problématiques (soutien aux fonctions et places tenues par les actants, étayage et médiation favorisant le maintien de l’hébergement, actions de type procédurales de recherche de solutions alternatives à l’hébergement).

  • Titre traduit

    Interpersonal hosting between inclusion and exclusion : the intervention of social services as a mediating third party


  • Résumé

    The research analyses lodging people, described as an informal enduring and non professional greeting, by an host, in his house, about homeless related to him, homeless friend or homeless next of kin. It is led from practitioner - researcher's position and aims to be at the same time qualitative, comprehensive and inductive. The geographical ground of investigation is the city of Paris. Data were collected in five districts with fifteen guests and twelve hosts and with nine social workers practicing within the General Council of Paris in specialized service Active Solidarity Revenue or the framework of the versatility of sector. The interpersonal accommodation is analyzed as a social situation, with its characteristics and specificities, then as significant social practice for his actors, with his appropriate dynamics, governed by the economy of the gif, producer of including personal and social effects, in a dimension of “social substitution", or excluding for the accommodated, sometimes for the hosts. Social intervention methods are studied through an analysis of the professional practices, from the positioning of the social services department as mediation symbolic and third social, party, accompanying the actors of the hosting in the resolution of their problems (support for the functions and the places held by agents, propping up and mediation favoring the preservation of the hosting, the procedural actions of type of search for alternative solutions the hosting).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.