Les voyelles orales à double timbre dans le parler de la haute bourgeoisie parisienne : analyse acoustique et diachronique

par Kathrine Asla Østby

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Bernard Laks et de Chantal Lyche.

Soutenue le 27-05-2016

à Paris 10 en cotutelle avec l'Universitetet i Oslo , dans le cadre de École doctorale Connaissance, langage et modélisation (Nanterre) .

Le président du jury était François Gadet.

Le jury était composé de Bernard Laks, Chantal Lyche, François Gadet, Hans Petter Helland, David Hornsby.

Les rapporteurs étaient Hans Petter Helland, David Hornsby.


  • Résumé

    L’étude porte sur les voyelles orales à double timbre dans le français parisien contemporain. La littérature rapporte une simplification du système phonologique dû à la perte progressive des oppositions dans les paires /a, ɑ/, /e, ɛ/, /ø, œ/ et /o, ɔ/ (Armstrong 2001). Une analyse en temps apparent de nouvelles données phonologiques provenant de 12 locuteurs de la haute bourgeoisie parisienne, permet de tester si la même tendance se manifeste dans les usages d’un milieu socialement favorisé et clos, et ainsi reconnu comme linguistiquement conservateur (Labov 1972, Milroy & Milroy 1992). Les données ont été produites dans différents contextes, allant du très formel à l’informel, et ont été soumises à des analyses acoustiques. L’analyse révèle que la perte des opposition phonologiques affecte moins les pratiques linguistiques des 12 locuteurs que les pratiques d’autres populations. Cependant, le degré de conservatisme linguistique varie selon la variable vocalique : par exemple, pour la paire /o, ɔ/ les usages des 12 locuteurs sont très conservateurs, mais pour la paire /a, ɑ/ ils se conforment aux résultats des travaux antérieurs, l’opposition /a/-/ɑ/ ayant disparu en faveur d’une seule variante antérieure.Une seconde enquête sur les attitudes linguistiques des locuteurs révèle un état de sécurité linguistique très forte au sein de l’échantillon ; quant aux variables vocaliques, une opposition instable va de pair avec un indice d’insécurité linguistique (IIL, Labov 1966) relativement élevé, mais ne rend pas compte des usages individuelles, ce qui met en question l’interprétation traditionnelle du lien entre les pratiques et les attitudes linguistiques.

  • Titre traduit

    An acoustic and diachronic analysis of mid and open oral vowels in parisian upper class speech


  • Résumé

    This dissertation is concerned with the vowels /A, E, Ø, O/ in contemporary Parisian French. Traditionally, the vowels each represent two phonemes, /a, ɑ/, /e, ɛ/, /ø, œ/ and /o, ɔ/, but literature on French phonology reports that the French vowel system is undergoing a simplification by neutralisation of these phonological contrasts (Armstrong 2001). By an apparent-time analysis of new phonological data produced by 12 informants from la haute bourgeoisie parisienne, the study seeks to determine whether this tendency also manifests itself in the behaviour of a socially privileged and close-knit, and as such presumably linguistically conservative, group (Labov 1972, Milroy & Milroy 1992). The data was produced in different contexts, ranging from very formal to informal, and acoustically analyzed.The analysis confirms that neutralisation of vowel contrasts is less common amongst the 12 informants than in other groups of speaker, although the degree of linguistic conservatism depends on the specific vowel. For instance, in the case of the pair /o, ɔ/, the 12 informants display a very conservative behaviour, whereas for the pair /a, ɑ/, the results differ very little from the results of other studies, the /a/-/ɑ/ contrast having practically disappeared.A survey of the informants’ linguistic attitudes reflects a very high level of linguistic security. For each vowel, ongoing change correlates with a relatively high Index of Linguistic Insecurity (ILI, Labov 1966). The ILI cannot, however, account for the individual behaviours; this raises questions about the traditional interpretation of the correlation between a speaker’s ILI and his/her linguistic behaviour.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.