La jeunesse s’engage avec passion : participation et décision dans un Conseil de Jeunes, entre prises et maitrises

par Pierre-Yves Chiron

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Alain Vulbeau.

Soutenue le 20-05-2016

à Paris 10 , dans le cadre de École doctorale Connaissance, langage et modélisation (Nanterre) , en partenariat avec Centre de recherches en éducation et formation (Nanterre) (équipe de recherche) .

Le jury était composé de Alain Vulbeau, Valérie Becquet, Véronique Bordes, Marie-Anne Hugon.

Les rapporteurs étaient Valérie Becquet.


  • Résumé

    Environ 3500 conseils d’enfants et de jeunes interviennent aujourd’hui auprès des collectivitéslocales en France. Initiée dans les années 60 et 70, cette forme d’implication et d’engagement s’estconsidérablement développée au point de devenir un vecteur important de la participation des jeunes, unvecteur de transmission et d’éducation aux valeurs de l’engagement, de l’action publique locale et de lacitoyenneté.Peu d’investigations, pourtant, sont allées ausculter, de l’intérieur, dans les assemblées plénières, dans lesgroupes de travail, la manière dont se déroulent ces échanges. C’est ce que cette recherche s’est proposé deréaliser.Le travail présenté ici repose sur une observation d’environ neuf mois d’un conseil de jeunes et plusspécifiquement d’un groupe de travail de ce conseil. Ce sont les modalités de décision, au sein du groupeValorisation, qui ont servies de base à une analyse qualitative. Comment se prennent les décisions entre lesjeunes et les animateurs du dispositif ? Quelle part les jeunes ont-ils dans ces prises de décision ? Si les jeunesimpliqués (étudiant d’environ 22 ou 23 ans pour la plupart) sont bien inscrits dans un rôle de décision par lacollectivité qui les accueille, la recherche montre une réalité beaucoup plus nuancée. Sur la durée, laparticipation se révèle évolutive et inégale. Dans le quotidien, les jeux d’acteurs, l’humour, le poids del’institution…, se révèlent des déterminants importants des prises de décision.Au final de cette navigation dans un univers de projet collectif, malgré une bonne foi affichée, la collectivitésemble pouvoir atteindre le pont d’arrivé qu’elle s’était fixé. Elle propose ainsi aux jeunes impliqués un espacede participation relativement restreint, dans lequel la revendication d’autonomie ne tarde pas à poindre.

  • Titre traduit

    The youth commit with passion : participation and décision in a youth council, between grips and controls


  • Résumé

    Approximately 3500 councils of children and youth councils take actions with local authorities inFrance today. Introduced in the 60s and 70s, this form of implication and commitment has considerablydeveloped. It became an important vehicle for the participation of the young people, a vehicle for transmissionand education in the values of the commitment, the local public service and the citizenship.Few investigations, nevertheless, went to examine, from the inside, in plenary meetings and in working groups,the way these exchanges are taking place. It is what is studied in this research.The work presented here is based on an observation, about nine months of a youth council and morespecifically a workgroup of this council. The modalities of decision, in the group Valuation, were used as a baseto a qualitative analysis. How are decisions, between the young people and the facilitators of the device, taken? What part do they have in this decision-making ? If the involved young people (students about 22 or 23 yearsold for the most part) are well registered in a role of decision by the community that hosted them, the researchshows a far more nuanced reality. The participation is evolutionary and uneven on duration. In everyday life,actors' sets, humour, weight of the institution, are shown to be important determinants of decision-making.In the end of this browsing in a universe of collective project, despite a displayed good faith, the communityseems to achieve the arrival bridge it had set. It is thus proposed to the involved young people, a relativelyrestricted space for participation, in which the demand for autonomy is not long in appearing.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.