Les officiers français : constitution et devenir de leurs collections africaines issues de la conquête coloniale

par Olivier Banguiam Kodjalbaye

Thèse de doctorat en Histoire contemporaine

Sous la direction de Didier Musiedlak.

Le président du jury était Olivier Forcade.

Le jury était composé de Didier Musiedlak, Olivier Forcade, François Cochet, Olivier Dard.

Les rapporteurs étaient François Cochet, Olivier Dard.


  • Résumé

    Consacrée aux collections africaines des officiers coloniaux français, cette recherche soulève la question de l’exploration et de la conquête de l’Afrique à la fin du XIXè siècle et au début du XXè siècle. Parmi les explorateurs envoyés par les pays européens pour coloniser les populations africaines figurent des hommes de couches sociales et de professions différentes. On peut citer, par exemple, les missionnaires, les administrateurs, les militaires. Il est privilégié ici l’étude de l’action coloniale des officiers français engagés dans une série de régions (Mali, Sénégal, Congo, Tchad, République Centrafricaine…). Lors des missions d’exploration, ces hommes y découvraient un éventail d’objets (armes, instruments de musique, objets d’utilité quotidienne, objets rituels…) qu’ils collectaient sous l’incitation des instructions reçues en France avant leur départ. Il convient d’étudier les provenances géographiques et les conditions d’acquisition de ces objets afin de dégager la particularité des collections rassemblées par les officiers. Au terme de leurs périples, ceux-ci rapportaient en France ces collections qu’ils offraient aux musées comme le Musée de l’Homme et le Musée de l’Armée. Aujourd’hui, le Musée du Quai Branly conserve de précieux dossiers sur ces militaires (Archinard, Brazza, Marchand, Tilho…) ainsi que les traces de leurs dons. Après avoir répertorié environ 1500 objets dont l’histoire est indissociable à celle de la colonisation de l’Afrique, on déduit que ces oeuvres constituent un véritable héritage colonial permettant d’analyser la vision européenne et la perception des militaires français par rapport à la culture matérielle africaine. Par ailleurs, l’étude de cet acquis colonial peut révéler le degré de civilisation des populations locales qui avaient fabriqué et utilisé les articles concernés à la fin du XIXè siècle et au début du XXè siècle

  • Titre traduit

    The french officers : constitution and future of their African objects collected during the colonial conquest


  • Résumé

    This research concerns the French officers contribution during the colonization of Africa and the quality of the african objects that they collected. It aims to study the exploration and the conquest of Africa at the end of the 19th century and the beginning of the 20th century. During this period, European countries sent in the different parts of the continent many explorers to colonize the population. Those explorers had different social classes and jobs. Among them, there were, for example, religious persons, administrators and soldiers. It is the colonial action of the French officers in the different countries of Africa (Mali, Senegal, Congo, Chad, Central Africa Republic…) that is studing. During the exploration travel, the colonial officers discovered in those countries different kinds of objects. According of the instructions they received in France before their travel, they collected the local objects as the arms, the royal objects, the music objects, the cooking objects, the objects of the traditional ceremony. It’s interesting to study where the objects provided and the conditions of the collect. It’s a best way to know the particularities of the result of the officers discoveries. At the end of the journey in Africa, the officers brought to France the result of the collect and offered the objects to the French museums as the Musée de l’Homme, the Musée de l’Armée. Today, the Musée du Quai Branly is conserving the documents about the exploration travels of many officers (Archinard, Brazza, Marchand, Tilho, Lenfant…) and some of the objects they had collected for studying the customs of the African populations. We interroged about 1500 objects they had collected. The history of those objects is associated to the Africa colonization history. Nowadays, those objects constitute a colonial heritage and permit to analyze the European vision and the military perception about the African material culture and to know the degree of the civilization of the African populations who made and used those objects in Africa at the end of the 19th century and the beginning of the 20th.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.