Le développement culturel et artistique de Bahia / Brésil dans les années 1950 : la formation d’un patrimoine

par Sarah Glaisen

Thèse de doctorat en Études romanes

Soutenue le 29-01-2016

à Paris 10 en cotutelle avec l'Universidade federal da Bahia , dans le cadre de École doctorale Lettres, langues, spectacles (Nanterre) .

Le président du jury était Richard Marin.

Le jury était composé de Idelette Muzart Fonseca dos Santos, Edilene Matos, Richard Marin, Everardo Ramos, Fernando Segolin.

Les rapporteurs étaient Everardo Ramos, Fernando Segolin.


  • Résumé

    Cette thèse traite du développement culturel et artistique majeur qui eut lieu au Brésil, dans l’Etat de Bahia et sa capitale Salvador, des années 1950 au début des années 1960. La particularité de cet essor réside dans son caractère institutionnel, universitaire et muséal, qui engagea la rencontre entre les avant-gardes artistiques internationales et les cultures populaires locales. Ses principaux agents institutionnels, l’Université de Bahia, le Musée d’art moderne de Bahia et le Musée d’art populaire, constituèrent les centres de ce développement. L’Université de Bahia élargit considérablement et de manière novatrice les domaines de l’enseignement supérieur et la vie culturelle de Bahia en intégrant, sous la gestion de son recteur Edgard Santos, de nouvelles entités culturelles et artistiques. Le Musée d’art moderne de Bahia proposa, sous la direction de l’architecte Lina Bo Bardi, un programme ouvert à l’ensemble des disciplines artistiques. Le Musée d’art populaire constitue l’une des conceptions muséales des plus singulières. Il participa non seulement à la valorisation des cultures populaires du Nordeste du Brésil, mais aussi à son processus d’institutionnalisation. Cette étude propose donc de comprendre les tenants et les aboutissants de cet essor au regard des problématiques de patrimoine ainsi que de rénovation culturelle et artistique. Elle interroge son inscription dans des espaces territoriaux et conceptuels régionaux, nationaux et internationaux. Pour ce faire, elle intègre, au moyen d’une approche globale et descriptive, les éléments culturels, historiques, politiques et sociaux, les héritages et les influences, qui favorisèrent ce développement.

  • Titre traduit

    Building heritage : cultural and artistic development in 1950s Bahia (Brazil)


  • Résumé

    The present thesis examines a remarkable period in contemporary Brazilian history, namely the emergence and development of a dynamic and vibrant cultural scene in the state of Bahia and its capital Salvador from the 1950s to the early 1960s. What makes this resurgence so unique is the key role that institutions, university and museums played in bringing together international avant-garde movements and local popular cultures. At the forefront were the University of Bahia, the Museum of Modern Art of Bahia and the Museum of Popular Art. Under the visionary leadership of the then dean, Edgard Santos, the University of Bahia adopted a highly innovative approach by opening various schools of performing arts and several cultural institutions. With architect Lina Bo Bardi at the helm, the Museum of Modern Art of Bahia developed a unique programme that was open to all artistic disciplines. Established in 1963 and closed in 1964, the Museum of Popular Art, which boasted an extremely uncoventional design, contributed to a greater appreciation and the institutionalisation of the popular cultures of the Nordeste region. The aim of this research is to understand the stakes that this unprecedented period of growth posed in terms of heritage and cultural/artistic renewal. The study also examines how these developments became embedded in the territorial and conceptual spaces of the region, the nation and the wider world. By means of a comprehensive and descriptive approach, the present thesis addresses the cultural, historical, political and social factors, the legacies and influences which fostered the cultural and artistic resurgence of Bahia.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.