Claude Villaret, témoin de l’évolution du roman libertin du 18e siècle

par Qianru Zhang

Thèse de doctorat en Langues et litteratures francaises

Sous la direction de Patrick Wald Lasowski.

Soutenue le 17-12-2016

à Paris 8 en cotutelle avec l'Université des études internationales de Shanghai , dans le cadre de École doctorale Pratiques et théories du sens (Saint-Denis, Seine-Saint-Denis) , en partenariat avec Littérature, Histoires, Esthétique (équipe de recherche) .

Le jury était composé de Colas Duflo, 孝泉 诸, Yunshang Xiao, Xiaoi Yuan, Peixin Qian.


  • Résumé

    De 1736 à 1738, Crébillon fils compose Les égarements du coeur et de l’esprit. En 1740, Gervaise de Latouche publie Le portier des chartreux. Aujourd’hui, nous les considérons tous les deux comme des romans libertins, non sans un certain embarras délicat. Certes, les études consacrées depuis des décennies au roman libertin ont permis aux chercheurs contemporains d’étendre et de préciser la définition du genre, de sorte qu’y retrouver les deux romans ne pose plus problème ; pourtant, leur divergence au niveau du fond et au niveau de la forme nous semble incontestablement énorme. En effet, le roman libertin évolue perpétuellement au 18e siècle. Deux courants qui représentent, chacun de son côté, le libertinage mondain et le libertinage licencieux, se forment et coexistent. On se demande alors pourquoi cette division a lieu au sein du roman libertin ? Chronologiquement les années 1740 constituent une période d’évolution très marquée du roman libertin. Et la création romanesque de Villaret se développe précisément dans cette période. En tant que témoin de ce moment de transition, Villaret efface un peu, dans ses quatre romans, la démarcation entre ces deux courants. Sous la plume de Villaret, c’est, d’un côté, le statut social du protagoniste qui est quelquefois ambigu en balançant entre l’élite et la roture, au point qu’un langage décent et voilé est employé ici et là pour décrire et caractériser un protagoniste roturier, et de l’autre, sa description du désir va et vient également entre l’allusion suggestive et l’usage des termes propres. C’est ainsi qu’à travers l’étude des romans de Villaret, on comprendra mieux ce moment capital dans l’évolution du roman libertin, les raisons, les formes et l’enjeu de cette évolution. De là, on verra aussi que de multiples liens se tissent entre les deux courants apparemment divergents, de sorte que Les égarements du coeur et de l’esprit n’est sans doute pas aussi éloigné du Portier des chartreux qu’on le croit.

  • Titre traduit

    Claude Villaret, witness of the libertine novel’s evolution in the 18th century


  • Résumé

    : Between 1736 and 1738, Crébillon fils composed Les égarements du coeur et de l’esprit. In 1740, Gervaise de Latouche published Le portier des chartreux. Today, we consider them both as libertine novels, not without a certain delicate embarrassment. There is no doubt that studies devoted to the libertine novel during two recent decades have allowed contemporary researchers to extend and clarify the definition of the genre, so that classifying the two novels in the same genre no longer makes problems; however, their difference in the content and in the form seems enormous to us. Actually, the libertine novel evolved perpetually in the 18th century. Two currents, each representing on its own mondain libertinism and licentious libertinism, formed and coexisted. Thus, we can’t help asking the following question: why did this division take place within the libertine novel? Chronologically, the 1740s constituted an important period of the libertine novel’s evolution. And Villaret wrote his novels precisely in this period. As a witness of this transition moment, Villaret erases, with his four novels, the demarcation between these two currents. In his novels, on the one hand, the protagonist’s social status is sometimes ambiguous, balancing between elite and common people, and a decent and veiled language is used here and there to describe a commoner protagonist; on the other hand, his description of desire also balances between suggestive allusions and bare terms. By studying Villaret’s novels, we will better understand this crucial moment in the libertine novel’s evolution, the reasons, the forms and the process of this evolution. In this way, we can also discover the multiple ties formed between the two divergent currents, so that Les égarements du coeur et de l’esprit is not as far from Le portier des chartreux as we believe.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.