Les enseignants aux prises avec l'étrangeté : approche clinique de l'inclusion des élèves handicapés au collège.

par Alexandre Ployé

Thèse de doctorat en Sciences de l'education

Sous la direction de Laurence Gavarini.

Soutenue le 29-11-2016

à Paris 8 , dans le cadre de École doctorale Pratiques et théories du sens (Saint-Denis, Seine-Saint-Denis) , en partenariat avec Centre interdisciplinaire de recherche culture, éducation, formation, travail (équipe de recherche) .

Le président du jury était Sylvie Canat.

Le jury était composé de Claudine Blanchard-Laville.

Les rapporteurs étaient Bernard Pechberty.


  • Résumé

    La thèse porte sur la question de l’inclusion des élèves handicapés au collège dans le cadre d’une ULIS (unité localisée pour l’inclusion scolaire) et plus particulièrement sur ce qu’éprouvent psychiquement les acteurs de cette inclusion : enseignants et autres adultes de la communauté éducative mais aussi les élèves eux-mêmes. Elle analyse ces éprouvés et leurs conséquences pédagogiques selon une approche clinique d’orientation psychanalytique. En effet, si la question de l’inclusion, devenue centrale depuis la loi de février 2005 sur le handicap, est souvent entrevue sous le jour d’une réflexion sociologique ou pédagogique, il apparaît qu’une telle approche clinique permet d’éclairer les phénomènes subjectifs et intersubjectifs dans lesquels les sujets enseignants principalement sont engagés dans une rencontre avec « l’inquiétante étrangeté » (« Unheimliche », Freud, 1919) des élèves handicapés. Une clinique du handicap autorise à comprendre comment les différents acteurs investissent les liens à l’autre, fantasment le handicap et comment ils mettent en œuvre des défenses inconscientes pour réduire l’altérité du sujet handicapé. Ces défenses ont pour effet d’invisibiliser ces élèves dans le collège et de les maintenir sur le seuil de la classe ordinaire, dans une position de liminalité qui correspond aux difficultés que peuvent éprouver psychiquement les enseignants à intégrer leur étrangeté. L’euphémisation ou le rejet des dispositifs inclusifs est le corollaire de ces difficultés.

  • Titre traduit

    Teachers struggling with strangeness : a clinical approach to the inclusion of disabled students


  • Résumé

    The thesis focuses on the issue of inclusion of disabled students in middle school within a ULIS (Local Inclusive Education Unit) and more specifically on what the actors of such inclusion, teachers and other educational community adults, but also students themselves, experience mentally. It analyzes these experiences and their pedagogical consequences, following a clinical psychoanalytic approach. Indeed, while the issue of inclusion, made central since the February 2005 law on disability, is often looked at under the light of a sociological or pedagogical reflection, it appears such clinical approach sheds a light on both subjective and intersubjective phenomena in which teaching subjects are engaged in meeting « the uncanny » (« Unheimliche », Freud, 1919) of disabled students. A clinical approach of disability allows understanding of how the different actors invest in the relationship with others, how they fantasize the disability and how they implement unconscious defense mechanisms to reduce the disabled person's otherness. These defense mechanisms aim to invisibilize these students within the school and to keep them on the ordinary classroom doorstep, in a position of liminality, which matches the difficulties teachers can experiment mentally in integrating their strangeness. The euphemizing or rejecting of inclusive processes is corollary to these difficulties.

Accéder en ligne

Par respect de la propriété intellectuelle des ayants droit, certains éléments de cette thèse ont été retirés.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.