L'enfant porteur d'une trisomie 21 et ses relations aux autres : liens entre les représentations d'attachement, le comportement social et l'attribution d'intentions chez les enfants âgés de 8 à 12 ans.

par Stéphanie Vanwalleghem

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Raphaële Miljkovitch et de Annie Vinter.

Soutenue le 25-11-2016

à Paris 8 , dans le cadre de École doctorale Cognition, langage, interaction (Saint-Denis, Seine-Saint-Denis) , en partenariat avec Laboratoire paragraphe (équipe de recherche) .

Le président du jury était Emmanuel Sander.

Le jury était composé de Raphaële Miljkovitch, Annie Vinter, Martial Van der Linden.

Les rapporteurs étaient Nathalie Nader-Grosbois, Pascal Mallet.


  • Résumé

    Ette étude s’inscrit dans le champ des recherches sur le développement sociocognitif des enfants déficients intellectuels porteurs d’une trisomie 21 (T21). Elle porte sur les liens entre les représentations d’attachement et, respectivement, le comportement social avec les pairs et l’attribution d’intentions dans les situations de provocation ambigües. Trente sujets porteurs d’une T21 âgés de 8 à 12 ans, 30 sujets contrôles au développement typique de même niveau de raisonnement (CR) et 36 de même âge chronologique (CA) ont participé à l’étude. Les représentations d’attachement ont été évaluées avec l’ASCT (Bretherthon et al., 1990), le comportement social avec le TASB (Cassidy et Asher, 1992) et l’attribution d’intentions avec une tâche expérimentale que nous avons élaborée. Les résultats ont montré des liens entre représentations d’attachement et comportement social ainsi qu’entre représentations d’attachement et attribution d’intentions chez les sujets T21 et CA mais pas chez les sujets CR. Ces résultats soulignent l’importance de la qualité de l’attachement pour le développement sociocognitif des sujets T21. Des spécificités développementales ont été observées chez les sujets T21, elles pourraient reposer sur un format de représentations implicite, impliquant une rigidité représentationnelle : plus les sujets seraient insécures plus ils intégreraient un modèle relationnel négatif s’exprimant via des automatismes procéduraux, entraînant une conduite moins prosociale avec les pairs et renforçant le biais d’attribution d’intentions hostiles qu’ils présentent dans les situations de provocation ambigües. Des implications cliniques sont discutées.

  • Titre traduit

    Links between attachment representations and, respectively : social behavior with peers and attributions of intentions among children with Down Syndrome aged 8 to 12.


  • Résumé

    This study focuses on socio-cognitive development of children with intellectual disability due to Down Syndrome (DS). Links between attachment representations and, respectively, social behavior with peers and attributions of intentions in ambiguous social conflict situations were examined. Thirty children with DS aged 8 to 12, 30 controls matched on level of reasoning (CR) and 36 controls matched on chronological age (CA) participated in the study. Attachment representations were assessed with the Attachment Story Completion Task (Bretherthon et al., 1990), social behavior with the Teacher Assessment of Social Behavior (Cassidy et Asher, 1992) and attributions of intentions with a new experimental task we developed. Attachment representations were associated with both social behavior and attributions of intentions among DS and CA, but not among CR. These findings emphasize the importance of attachment quality for sociocognitive development of children with DS. Children with DS showed developmental specificities which are believed to lie on an implicit and inflexible representational format of information: the more insecure they are the more likely they are to internalize a negative model of relationships via procedural learning, possibly leading to lower levels of prosocial behavior and more hostile attributional biases in ambiguous social situations. Clinical implications are discussed.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.